Plage de la Jetée à Port-Vendres !

 

 

Eric Paget-Blanc : « Mettre fin à la mauvaise gestion des sites touristiques de Port-Vendres par le Conseil Départemental et la Municipalité »

La relance du tourisme culturel et sa réorientation vers une clientèle haut de gamme est l’un des axes majeurs du programme de la liste ‘Les PO en Grand’ (MDL, RN, Droite Populaire, soutenue par Louis Aliot) pour la gestion du Département.
L’une des premières mesures sera de mettre un terme à la gestion catastrophique de certains sites touristiques de la Côte Vermeille. Ceci est particulièrement urgent à Port-Vendres, où le Conseil Départemental (propriétaire de la zone portuaire) et la Municipalité ont laissé en friches deux sites magnifiques : la plage des Tamarins et celle de la Jetée.

Depuis déjà plusieurs années, l’hôtel des Tamarins, qui fut le joyau de l’hôtellerie port-vendraise, est laissé à l’abandon et la plage n’est plus accessible au public. Le site n’est plus du tout entretenu ; il dégage une impression de laisser-aller qui repousse les touristes et fait honte aux habitants. Devant la plage de la Jetée, l’ex-restaurant le Gibraltar, qui fut l’une des meilleures tables de la ville, n’est plus qu’une ruine ; elle dénature totalement ce site très prisé par les habitants de Port-Vendres.
Rappelons que le Conseil Départemental est tenu par les socialistes et la Municipalité de Port-Vendres par un maire au positionnement politique énigmatique – après d’être revendiqué macroniste, il se présente aux élections départementales avec le soutien d’un sénateur LR, tout en étant en binôme avec une élue argelésienne clairement marquée à gauche.
Mon engagement politique est clair. Je suis et resterai un homme de droite. Je prends l’engagement ferme, une fois élu au Conseil Départemental, de remettre en valeur tous les sites touristiques abandonnés de notre canton, de Cerbère à Palau. Les friches honteuses de Port-Vendres ne seront bientôt qu’un mauvais souvenir.

Eric Paget-Blanc
Candidat aux élections départementales, canton La Côte Vermeille.

 

L’hôtel des Tamarins (ci-dessus) et la plage des Tamarins (ci-dessous)