(Communiqué)

 

 

-« En ma qualité de membre du Bureau de la commission des Affaires européennes, j’ai fait le déplacement, jeudi 1er décembre à Bruxelles. En effet, les délégations des bureaux des deux commissions des Affaires européennes du Sénat et de l’Assemblée Nationale se sont rendues à Bruxelles pour rencontrer les différents commissaires européens.

Le premier échange a eu lieu avec Thierry Breton, Commissaire à la Politique Industrielle qui a décrit l’ensemble de la stratégie européenne en la matière pour réindustrialiser l’Europe.

C’est ensuite, la politique spatiale européenne qui a fait l’objet de questions.

C’est un domaine dans lequel l’Europe est bien placée. Le Directeur Général de la Concurrence et le Directeur Général de la Recherche et de l’Innovation auprès des services de Bruxelles ont mis en lumière notamment les nouveaux programmes de recherche en vue de mettre en commun le plus possible les progrès de la recherche et de l’innovation en Europe.

Après avoir fait le point avec la Directrice Générale sur le plan de relance européen qui a particulièrement bénéficié à notre département et un échange sur le thème l’Europe adaptée à l’ère du numérique, c’est sur le Pacte Vert Européen que de nombreuses questions ont été posées.

Il s’agit, notamment de mettre en avant la reconnaissance du nucléaire comme énergie renouvelable, la capacité de l’Europe de fournir à chacun des pays l’énergie électrique nécessaire à sa consommation. J’ai d’ailleurs posé une question sur la neutralité carbone à l’horizon 2050 en soulignant l’étrange attitude de l’Allemagne qui remplace ses centrales nucléaires par des centrales thermiques à charbon ».

 

François Calvet, sénateur LR (Les Républicains) des P-O