(Communiqué)

 

-« Si la pandémie a privé depuis plusieurs mois les concitoyennes et concitoyens de Bompas de pouvoir assister aux cessions publiques du conseil municipal, force est de constater que la majorité s’en ait satisfaite en ne proposant pas d’alternative comme par exemple filmer lesdites réunions et les diffuser.
La transparence étant la clé de voûte dans le programme que j’avais présenté lors des dernières élections municipales, j’ai, en tant que conseillère municipale dans l’Opposition, souhaité pallier à la carence de transparence de la part de la majorité en place.
J’ai donc décidé lors de la dernière séance en date du Conseil municipal de Bompas, jeudi soir, en application de l’article L.2121-18-1 du code général des collectivités Territoriales, mais aussi en application de l’article n°16 du règlement intérieur de notre Municipalité, de filmer les débats.
Bien que garante de l’application des lois en tant que Premier magistrat, Mme le maire a refusé catégoriquement cette possibilité de filmer la réunion se souciant peu du droit et en allant jusqu’à me menacer de faire appel à la Police municipale si je n’abandonnais pas mon projet.
Après cet incident déplacé, et après avoir pu en échanger avec Mme le maire en huis-clos, il a été décidé que dorénavant les débats seraient filmés et diffusés en direct sur le site de la mairie et les réseaux sociaux.
Grace à mon action, concitoyennes et concitoyens de Bompas auront de nouveau accès aux sujets abordés lors des conseils municipaux ainsi qu’aux débats inhérents, gage du respect démocratique… ».

 
Caroline Langlais, conseillère municipale de Bompas