5 000 personnes ont assisté à un concert à Barcelone (Espagne) dans le cadre d’un concert test en collaboration avec les autorités sanitaires et scientifiques, hier samedi 27 mars. Le tout sans distance de sécurité dans le but de prouver que les lieux culturels peuvent être des lieux sûrs si certaines mesures sont respectées face à la pandémie de coronavirus.

Tous portaient un masque à l’intérieur et avaient réalisé un test antigénique quelques heures plus tôt.

Sur scène, le groupe espagnol Love of Lesbian s’est chargé de renouer les liens avec un public conquis. En coulisses, les scientifiques, autorités locales et acteurs du monde musical, qui ont organisé le concert, espèrent qu’il sera utile pour le futur.

Le concert baptisé « Festival pour une culture sûre » était unique et ce samedi, selon les représentants des médias qui y partcipaient, dont la journaliste de RFI, Elise Gazengel : « Tous souhaitaient pouvoir revivre l’expérience bientôt ».