(Vu sur la toile)

 

 

BARCELONE (Reuters & La Tribune).- Le port du masque en extérieur pour lutter contre le COVID-19 ne sera plus obligatoire à partir du 26 juin en Espagne, a annoncé vendredi le président du gouvernement Pedro Sanchez, suivant une décision similaire des autorités françaises.

« Ce week-end sera le dernier avec des masques dans les espaces extérieurs, car le week-end prochain, nous ne les porterons plus », a déclaré Pedro Sanchez lors d’un déplacement à Barcelone. Le gouvernement se réunira le 24 juin pour entériner cette décision, a-t-il précisé.

À quelques exceptions près, notamment pour faire du sport, le port du masque est, depuis l’été dernier et jusqu’à l’heure actuelle, exigé à l’intérieur comme à l’extérieur dans la majeure partie de l’Espagne pour toute personne âgée de plus de six ans.

Encouragés par la baisse du nombre de nouvelles infections par le coronavirus SARS-CoV-2 et les progrès de la vaccination dans le pays – près de la moitié de la population a reçu une première dose de vaccin, dont plus de 90% des personnes de plus de 50 ans -, certains gouvernements régionaux réclamaient un assouplissement des contraintes.

Le taux d’incidence du virus en Espagne au cours des quatorze derniers jours est passé jeudi à 96,6 cas pour 100.000 personnes, contre plus de 150 cas il y a seulement un mois, tandis que la pression sur le système de santé s’est considérablement réduite depuis le début de l’année.

Les dix-sept régions autonomes espagnoles gèrent leurs systèmes de santé, mais les changements majeurs de politique doivent être proposés par le gouvernement central à Madrid, ce qui génère fréquemment des tensions entre les administrations.

En France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé dès le mercredi 16 juin – soit dix jours avant le royaume d’Espagne – la levée de l’obligation du port du masque en extérieur.

(Inti Landauro, Joan Faus et Emma Pinedo; version française Diana Mandiá, édité par Jean-Stéphane Brosse)