(Communiqué)

 

Comunicat sobre les declaracions en seu judicial del comissari Villarejo referents als atemptats del 17-A…
-Les déclarations de l’ex-commissaire Manuel Villarejo devant la justice ce mardi 11 janvier confirment ce que les conclusions d’une commission d’enquête du Parlement de Catalogne avait déjà indiqué : « le contre-espionnage espagnol est le coupable par omission des attentats du 17 août 2017 à Barcelone et Cambrils qui ont eu pour conséquence la mort de seize personnes (de neuf nationalités différentes) et plus de 140 blessés ».

Les services d’espionnage auraient pu éviter l’attentat vu qu’ils avaient toute l’information nécessaire et ont décidé de laisser libre cours aux terroristes pour « donner un petit choc à la Catalogne » et nuire au processus d’indépendance concrétisé par le référendum d’autodétermination quelques semaines plus tard. Pour ces motifs, extrêmement graves, le Bureau de l’Assemblée des Représentants, au nom de tous les membres de l’institution, somme le gouvernement et les partis politiques représentant le peuple catalan à réagir à cette révélation. C’est ineptie profonde qui ne peur rester impunie et nous demandons que les relations politiques avec l’Etat espagnol cessent tant que ces faits n’auront pas été éclaircis.

Nous exhortons le Gouvernement de la Généralité de Catalogne et/ ou le Parlement de Catalogne de diligenter une enquête exhaustive des faits pour les éclairer et à faire parvenir aux instances européennes cette demande d’ouverture d’enquête.

Nous exhortons le Département des Affaires étrangères à se mettre en rapport avec les autorités des différents pays d’origine des victimes pour diligenter une enquête approfondie et impartiale. Et nous demandons à toutes les entités collectives et sociales de convoquer des actions de protestation sur tout le territoire catalan pour montrer au monde et à notre pays que la société catalane répond aux informations sur le terrorisme de l’Etat dont nous demeurons les sujets.

Nous demandons aux Conseils Locaux de se joindre aux mobilisations ou à les convoquer.

 

 

 

Le Bureau des représentants du Parlement du Conseil de La République (12 janvier 2022).