L’association Culture et Patrimoine en Côte Vermeille vous invite à la conférence qu’elle organise dimanche 12 mars 2017 à 17 heures à Banyuls-sur-Mer – Salle Novelty

« De la guerre civile espagnole à la Seconde Guerre mondiale »

par Dominique BAUDRY, sur un texte de Francis SUREDA

 

Entrée libre

 

Après la chute de Barcelone, le 25 janvier 1939, et de la province catalane, les Espagnols n’ont d’autre choix que d’emprunter le chemin de l’exil vers la France. L’opinion publique française ne se doute ni de l’ampleur de la déroute, ni des dimensions de l’exode qui se prépare à la frontière catalane. Le calvaire des vaincus commence.

L’exode et la fuite désespérée de près de 500 000 républicains vers le Roussillon et la France prennent des aspects apocalyptiques. La vague de la Retirada passe la frontière dans les premiers jours de février.

Derrière les barbelés, dans les camps de concentration, les républicains vaincus vont souffrir outre le froid et la précarité, le mépris et l’humiliation, en attendant de connaître leur sort.

Le début des hostilités avec l’Allemagne, le 3 septembre 1939, entraîne de nouvelles nécessités de main d’œuvre. Les exilés espagnols se substituent aux jeunes français mobilisés quand éclate la Seconde Guerre mondiale. Ils contribuent ainsi à l’effort de guerre pour assurer la production agricole et industrielle.

Avec la déclaration de guerre, les autorités françaises trouvent un nouvel « emploi » pour les réfugiés. La majorité d’entre eux sont d’ex-soldats expérimentés. Plutôt que moisir et se désespérer dans un camp, avec le risque permanent d’être renvoyés à Franco, ils préfèrent continuer à lutter contre le fascisme auquel ils se sont déjà affrontés pendant trois ans. Ils participent aux travaux d’utilité collective ou dans la construction de fortifications ou s’enrôlent dans les unités combattantes.

Le combat dans la Résistance et dans l’armée française de Libération se situe dans la logique de leur action antifasciste. Le 24 août 1944, la « neuvième compagnie » de la deuxième division blindée du général Leclerc (la Nueve) participe à la libération de Paris.

« De la guerre civile espagnole à la Seconde Guerre mondiale », tel est le titre de la conférence donnée en mai 1999 à Barcelone par Francis SUREDA, alors professeur d’espagnol à l’université de Perpignan. Elle sera lue par Dominique BAUDRY et illustrée par de nombreux documents rassemblés à cette occasion.