Communiqué de presse.

 

« Les rendez-vous écocitoyens du C2D en partenariat avec Perpignan Méditerranée Métropole, la Commune et la Cave Dom Brial de Baixas vous convient à une conférence ayant pour thème « Une viticulture sans intrants pour des vins de qualité. Quels résultats et quelles perspectives pour le vignoble français ? » par Herman OJEDA, ingénieur agronome, directeur des Unités expérimentales INRA de Pech Rouge et Vassal de Gruissan.

En France, la viticulture représente le second secteur économique exportateur, elle occupe autour de 3% de la surface agricole utile et utilise 20 % du tonnage des pesticides dont 80% correspondent à des fongicides.

L’Union Européenne en général et la France en particulier participent dans un processus de réduction de l’utilisation de pesticides en agriculture. En France, un plan interministériel a été établi en juin 2006 pour réduire le risque d’utilisation de pesticides et le gouvernement a confirmé les directives de ce plan en adoptant une série d’engagements, concrétisés dans les plans Écophyto (I et II) qui ont pour objectifs la diminution de l’utilisation de pesticides de 25% en 2020 et de 50% en 2025. Pour la vigne, ces objectifs ne seront pas atteints par les seuls changements de pratiques agricoles. Les viticultures biologiques et biodynamiques ont déjà apporté une contribution importante mais insuffisante car l’utilisation excessive de cuivre, en particulier, et de soufre ont des effets néfastes sur l’environnement et la biologie des sols. Par conséquent, le remplacement de ces traitements par des cépages tolérants ou totalement résistants à certaines maladies sera sans doute incontournable pour assurer la durabilité de la viticulture et l’environnement ».

 

Mercredi 4 décembre 2019 à 18h 30 Salle de conférence, cave coopérative Dom Brial, avenue du Maréchal Joffre, Baixas.