PposSuite au courrier de la Majorité municipale d’Argelès-sur-Mer, envoyé aux gestionnaires de camping et hébergeurs…

 

-« Réponses point par point :
-1/ Majorité municipale : la commune avait la volonté pour la saison touristique 2022, de trouver un nouvel équilibre entre ce que la société Train Bus proposait cette année et le service des années
précédentes.
Opposition : la majorité municipale n’a jamais eu la volonté de laisser travailler la société Train Bus sur le territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer, bien au contraire. Elle a tout fait pour l’écarter sans ménagement (cf: courrier de Train Bus aux élus, au préfet, au Département 66, à la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, qui en atteste) et pire encore sans prévoir de solution de repli. On appelle cela de l’amateurisme, sans aucune clairvoyance économique, touristique et financière.

-2/ Majorité municipale : dans l’urgence la collectivité a contacté un transporteur.
Opposition : la collectivité a contacté un transporteur début juin pour une mise en place début juillet : trréalisable !

-3/ Majorité municipale : L’entreprise sollicitée n’a pas été en capacité de mettre en place un service « au ticket ».
Opposition : le maire, en conseil municipal, nous a soutenu que le service « au ticket » était fonctionnel, et que cela ne coûterait rien à la commune. Cela ne coûte effectivement rien à la commune, puisqu’il y a plus de bus aujourd’hui.

-4/ Majorité municipale : lorsque nous avons été informés de cette situation, nous n’avons pas été en mesure de lancer un marché public.
Opposition : Lors du conseil municipal de juin, nous avons posé la question sur un éventuel marché public. Le maire a répondu que ce n’était pas nécessaire.

-5/ Majorité municipale : Nous sommes tous navrés de n’avoir pu trouver un terrain d’entente avec le transporteur.
Opposition : Le transporteur n’y est pour rien, la faute incombe à la Majorité municipale dans son ensemble, qui n’a pas su anticiper la situation encore une fois.
Le constat : la commune dépense plus d’un million d’euros sur dix-huit mois (impôts des Argelésiens), pour un service de transport inefficace (Le petit Argelésien).
Dans le même temps, le transport touristique, assuré par les « Petits Trains » a été réduit cette année, faute d’anticipation de la Majorité municipale.
Rappelons que depuis des décennies, sans aucun financement communal, le transport par les ‘Petits trains’ satisfaisait aussi bien les Argelésiens, les professionnels du tourisme et les touristes.
Et que dire de la solution alternative (bus découverts), trouvée en précipitation, qui s’arrête en plein été, n’ayant pas réussi à trouver une organisation et un mode de financement adéquats en si peu de temps ?

-Conclusion : oui nous sommes navrés d’en arriver à une telle situation. D’autant que nous avions averti la majorité municipale des conséquences de son amateurisme dans le traitement de ce dossier.

 

Patricia Nadal, Charles Campigna, Guy Esclopé, élus de l’Opposition au sein du conseil municipal d’Argelès-sur-Mer.

 

Courrier-hébergeurs-et-campings