La mairie d’Argelès-sur-Mer

 

De source généralement bien informée mais non autorisée : le Directeur général des services (DGS) de la commune d’Argelès-sur-Mer, arrivé en 2017, Nicolas Nègre, serait sur le départ… Destination probable mais non confirmée : la communauté de communes Corbières-Salanque-Méditerranée, dont le siège est à Claira et dont l’actuel président n’est autre que l’ancien vice-président socialiste de l’Assemblée départementale (alors dénommée Conseil Général des P-O), Jean-Jacques Lopez, maire de Salses-le-Château

 

Le DGS de ladite communauté de communes, Laurent Bogue, ex DGS de l’UDSIS, a fait une demande de mutation pour le département de la Haute-Savoie, à compter du 17 janvier 2022.

Depuis lundi dernier, 25 octobre, justement, nous y voilà, le poste de DGS est donc ouvert pour le remplacer. Et si plusieurs candidatures « d’Attaché hors classe » ont été déjà enregistrées à ce jour, Jean-Jacques Lopez confirme que « nous n’avons pas reçu celle de Nicolas Nègre« , ajoutant : « Je connais les qualités de Nicolas Nègre et je serai honoré pour notre communauté de communes qu’il postule, mais à ce jour nous n’avons rien reçu dans ce sens ».

Si le départ de Nicolas Nègre venait à être confirmé (dans les prochaines heures), ce serait alors le deuxième départ du DGS de la mairie d’Argelès-sur-Mer en à peine une poignée d’années. Et pour le maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine Parra, un camouflet certain aux yeux de l’opinion publique, car il faudrait y rajouter, toujours « en mairie », les départs effectifs de : une Directrice des Ressources Humaines (DRH) qui a tenu deux mois, deux chargés de Communication partis sous d’autres cieux, sans oublier deux directeurs du camping municipal « Le Roussillonnais ».

Ajoutons à cela qu’à la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI) que préside le même Antoine Parra, on a vu les départs du responsable de la Communication pour la commune de Saint-Génis-des-Fontaines, et de la directrice des Finances pour Céret…

A part ça ? Tout va très bien, Monsieur le Marquis, tout va très bien, tout va très bien !…

And now : à qui le tour ?, au suivant !

 

L.M.