« Je voudrais apporter mon témoignage sur le laxisme des autorités en matière du respect des gestes barrières. Qui dans l’immédiat est la seule actions possible pour éviter la propagation du virus en attendant la vaccination.

Il y a quelques temps, j’ai été verbalisé sur le parking du Marasquer, ce nouveau parking à proximité de la nouvelle place Gambetta. 35 euros parce que j’avais omis de mettre le disque horodateur sur le tableau de bord (pratiquement personne ne le met…).

Cela m’a particulièrement fâché parce qu’on voit sur la place tous les jours des gens sans masque qui papotent en prenant un café. Comme à Paris. Etc.

J’ai écrit au maire pour lui demander si sa police municipale n’avait pas mieux à faire en faisant respecter le port du masque plutôt que de verbaliser d’honnêtes citoyens.
Voilà ce que je lui ai écrit :

Monsieur le maire

Je suis particulièrement furieux contre votre police municipale.

Le samedi 6 mars, n’ayant pas posé le disque horaire sur le tableau de bord, deux policières municipales, m’ont verbalisé. Trente cinq euros !

Ne pensez-vous pas que vos policiers municipaux, dans cette période de COVID-19, n’auraient pas des missions plus importantes ?

Je pense au port du masque, à la distanciation sociale, notamment les jours de marché. Fréquentant régulièrement le village, en particulier le mercredi et le samedi, on voit régulièrement des gens sans masque ou le masque sous le nez. La place Gambetta va devenir un cluster COVID avec ces gens, au motif de prendre un café et même des crêpes, qui se rassemblent et discutent sans le port du masque.

Et ne parlons pas de l’allée de la plage où une part importante des promeneurs sont sans masques, où des cyclistes circulent dangereusement sur la voie qui leur est interdite. Où est la police municipale?

Ce matin, mercredi 24 mars, comme d’habitude, des gens sans masques à la place Gambetta ainsi qu’au café qui ouvre à présent le mercredi et le samedi. La distanciation sociale est respectée à l’entrée des magasins mais pas du tout aux abords des étals des vendeurs du marché.

Où est la police municipale? Au parking en train de verbaliser… Et il y a de quoi faire, aucune voiture n’ayant le disque sur son tableau de bord. Consternant.

Un parking dont la moitié est privatisé et entièrement occupé pratiquement toute la journée. Au lieu de verbaliser les citoyens qui n’abusent pas de ce parking, intéressez-vous à ceux qui l’occupent à demeure.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le maire, de mes meilleures salutations ».

A.X.

PS: ma famille est originaire du village, mon grand-père y a été instituteur et à présent j’y ai pris ma retraite en 2014.