Covid-19 :

Réouverture de la plage en mode « farniente »

Beau temps, belle mer, flamme verte… toutes les conditions étaient réunies pour le premier jour de réouverture de la plage en mode « farniente ». Depuis le 2 juin, il est donc désormais possible de poser sa serviette sur le sable et de profiter en toute liberté du soleil roussillonnais, sans négliger toutefois certains réflexes hérités de la crise sanitaire.

Les règles de distanciation sociale sont en effet toujours de mise dans l’eau comme sur le sable, et les groupes limités à 10 personnes maximum. Les sports collectifs ne sont pour le moment toujours pas autorisés. Certains équipements, comme les pontons flottants ne seront pas installés cet été et les sanitaires réouverts avec un important protocole sanitaire, qui demande encore quelques aménagements.

La surveillance des plages centre (P4) et des pins (P3) est désormais assurée tous les jours de 10h30 à 18h par les sauveteurs aquatiques municipaux. Le P6 (plage du Racou) ouvre le 6 juin, suivi des P1 (plage de la Marenda), P2 (plage du Tamariguer) et P5 (plage sud) à compter du 13 juin.

 

Covid-19 :

Bars, cafés et restaurants : la saison est lancée !

Parmi les mesures annoncées pour cette deuxième vague de déconfinement, celle de la réouverture des bars, cafés et restaurants était très attendue. Avec un expresso au petit café du village, l’apéritif en terrasse à la plage ou les bons petits plats de son resto préféré au port, les Argelésiens et les premiers touristes renouent petit à petit, depuis le 2 juin, avec les établissements de bouche du territoire.

Fermés depuis le 15 mars dernier, cafetiers et restaurateurs ont pu reprendre leur activité, mais en adoptant de nouvelles règles liées à la crise sanitaire : distance accrue entre tables, groupes limités à 10 personnes maximum, gestes barrières vis-à-vis des clients, règles de nettoyage et de désinfection, distanciation entre les équipes…

Pendant ces deux mois de confinement, les Argelésiens ont redécouvert et plébiscité leurs producteurs et commerçants locaux. Reste à espérer, pour les professionnels de la restauration, que ces nouvelles habitudes de consommation amèneront locaux et vacanciers à retrouver avec plaisir le chemin des établissements argelésiens.

 

Travaux :

Route de Notre-Dame-de-Vie : le nouvel espace de stationnement prend forme

Après deux mois d’arrêt en raison du confinement imposé par la crise sanitaire du Covid-19, les travaux d’aménagement de la route de Notre-Dame-de-Vie viennent tout juste de reprendre.

C’est un tout nouvel espace, intégrant un parc urbain arboré, un cheminement piéton et vélo sécurisé, et une voirie rénovée, qui va petit à petit prendre forme au cours des quatre prochains mois (voir précédente newsletter). Ce projet a fait l’objet de près de 8 réunions de concertation avec les riverains et les services de l’Etat, qui en ont validé le principe et garanti le respect des réglementations.

Les engins de terrassement s’attèlent en ce moment à l’espace libéré par la destruction de la maison « Maillol » pour l’aménagement d’un espace de stationnement. Lequel permettra de porter à 49 le nombre de places de stationnement disponibles près du cimetière.

Dès le début de semaine, les pins seront remplacés par d’autres arbres, en quantité et en variétés d’essences supérieures, dans le cadre de la création d’un nouveau parc urbain. Malgré toute les études réalisées et la recherche de solutions alternatives, ces arbres ne pourront en effet être conservés.

Plantés dans les années 1970, les pins présentaient l’avantage de pousser rapidement et de ne pas être chers à l’achat. Au bord des routes, leur système racinaire de surface a fait partout de très nombreux dégâts, mettant en danger la circulation des personnes et des véhicules. Les travaux de reconduite des racines les ont souvent fragilisés et démontré très rapidement leur inefficacité.

Cette trentaine de pins seront donc remplacés par 64 arbres, d’espèces variées adaptées au climat local : Chênes blancs, Micocouliers, Faux poivriers, Albizias, Bigaradiers, Caroubiers, Arbres de Judée, Lilas des Indes, Peltophorum… et garants d’une vraie biodiversité.

Ils viendront ombrager et rafraîchir un véritable parc urbain, également planté de 495 végétaux. Un cheminement vert, jalonné de quelques bancs, permettra aux piétons et vélos de circuler en toute sécurité, parallèlement à la route.

Pendant la durée des travaux, un plan de circulation alternatif a été mis en place.
Plus d’infos : services techniques de la ville d’Argelès-sur-Mer – tél. 04 68 95 34 23

 

Souvenir :

Journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine

Chaque année, le 8 juin est l’occasion d’une journée d’hommage aux combattants des guerres d’Indochine. Instituée par le décret n° 2005-547 du 26 mai 2005, cette journée correspond au jour du transfert à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, de la dépouille du Soldat Inconnu d’Indochine, le 8 juin 1980. Cette journée donne lieu à des cérémonies commémoratives sur l’ensemble du territoire.

En raison des restrictions de rassemblement imposées dans le contexte actuel, la cérémonie n’est pas ouverte au public cette année. Seules les autorités institutionnelles et militaires, accompagnées de porte-drapeaux et de représentants désignés par les associations d’anciens combattants seront présentes au cimetière d’Argelès-sur-Mer à 18h, et selon la tradition, la cérémonie donnera lieu au dépôt d’une gerbe du souvenir. Nous vous engageons à avoir une pensée pour ces combattants morts pour la France.