Tout le monde dans la station balnéaire d’Argelès-sur-Mer connaît le restaurant-pizzéria Le Costa, situé dans le centre commercial Costa Blanca, établissement mitoyen de la non moins célèbre discothèque Le Pot Chic, plage nord.

Le Costa s’est d’abord spécialisé dans les pizzas cuites au feu de bois – et dont la réputation dépasse les frontières communales pour aller irriguer une bonne partie du littoral et de l’arrière-pays, jusqu’aux fins fonds du massif des Albères -, cependant le boss des lieux, Landry Boyer, est vite venu également à ses premières amours culinaires pour faire désormais de son établissement LE restaurant à viandes de toute la Côte, et pas que de boeuf !

Les amateurs se sont rapidement donnés le mot et rendez-vous à la table de Landry, authentique boucher-charcutier de métier : « On a beau manger sa viande jusqu’aux os, la gourmandise ne disparaît jamais »

 

 

Avec son frère, Alex, ils sont les rares restaurateurs du cru à s’être spécialisé dans la viande et, surtout, à proposer une telle qualité : « Nous proposons exclusivement de la race à viande reçue en carcasse entière, désossée et travaillée ensuite dans les règles de l’art, dans notre laboratoire attenant au restaurant ».

Mais Le Costa c’est aussi désormais – retour aux sources, après une fermeture liée à la crise sanitaire du COVID-19 et la succession de confinements protocolaires qui en a découlé -, un bar de nuit, à la décoration étonnante qui se coule et se moule dans un espace aux volumes appréciables, tant pour la confidentialité que pour les conversations rapprochées accoudé à un comptoir long comme un quai de gare.

Côté sono musicale et acoustique, Alex et Landry n’ont pas lésiné sur les moyens, ils ont littéralement le paquet pour envoyer la musique avec tambours et trompettes en investissant dans le « système Bose pro », auréolé par des jeux de lumière à faire pâlir d’envie la Dame de fer, la Tour Eiffel, le jour de grandes cérémonies où elle se met en grandes pompes sur son 31 (décembre, par exemple) ; toutes proportions gardées, évidemment. On vous rassure, l’auteur de ces quelques lignes n’a pas fumé de la moquette ! Pas plus qu’il n’est un fumeur de Havane ou de géraniums.

Depuis le mois d’octobre 2020 donc, Le Costa bar ne faisait plus bar. A cause de ce que nous avons conté plus haut dans le texte, ci-dessus : ce satané coronavirus.

Aujourd’hui, toute l’équipe du Costa est très fière d’annoncer la réouverture de son bar de nuit, ce vendredi 17 septembre, avec bien évidemment la mise en place d’un protocole sanitaire strict : « Beaucoup de gens, Argelésiens ou touristes, fidèles clients ou habitués de passage, m’ont sollicité pour cette réouverture, afin de retrouver localement un endroit convivial pour une clientèle de trentenaires, de « quadras » et plus, mais en même temps ils m’ont fait part de souhaits particuliers, notamment au plan musical, pouvoir s’amuser sur des morceaux des années 70, 80 et 90… », confie Landry. « Je les ai écoutés, je les ai entendus, j’ai essayé de prendre en compte leurs critiques, l’ambiance qu’ils attendent d’un établissement, cette convivialité aussi qui, selon eux, ferait tant défaut dans la vie nocturne actuelle. Avec l’équipe, nous allons essayer de répondre à leurs attentes. Ils veulent pouvoir boire un verre tranquillement, en musique, c’est aussi simple que cela. Nous allons tenter de répondre présent avec toute l’équipe du Costa. C’est parti ! ».

On souhaite la réussite à Landry et à toute la sympathique équipe du Costa.

 

L.M.