Contrairement à ce que nous avons écrit, hier, dans ces mêmes colonnes, suite au conseil d’administration du Parlement de la Mer qui a eu lieu à Sérignan, dans l’Hérault, avant-hier vendredi 10 juin, Antoine Parra, maire d’Argelès-sur-Mer, président de la communauté de communes Albères – Côte Vermeille – Illibéris (CC-ACVI), n’a jamais fait partie du Bureau du Parlement de la Mer, pas plus qu’il n’a posé sa candidature pour en être membre lors du renouvellement de l’institution en question.

Notre informateur a confondu deux instances : le Parc Marin du Golfe du Lion, où Antoine Parra est effectivement présent, et où il est d’un avis unanime un membre particulièrement actif, et donc le Parlement de la Mer, également présidé par Didier Codorniou, maire de Gruissan (Aude) et 1er vice-président de la Région Occitanie/ Pyrénées Méditerranées.

La Rédaction de Ouillade.eu présente ses excuses au maire d’Argelès-sur-Mer pour avoir n’avoir pas fait preuve de vigilance par rapport à la diffusion d’une information erronée.