A partir de ce dernier week-end du mois de juin, jusqu’au premier week-end du mois de septembre, les chantiers en cours dans la station balnéaire devront baisser leur rideau ; dates fixées par arrêté municipal. C’est donc ce vendredi 24 juin 2022 le dernier jour des travaux !

 

Il était grand temps, car depuis des mois les habitants du secteur Plage – environ 3 500 à l’année aujourd’hui – subissaient à l’excès les nuisances de chantiers peu respectueux des riverains : absence de toutes signalisations routières – souvent au mépris de la sécurité et du droit d’aller et venir de chacun sur la voie publique -, qu’il s’agisse de la fermeture d’accès ou de la mise en place d’une quelconque déviation ; travaux en cours entre 12H et 13H 30 (ce que la loi interdit formellement)…

« Tout cela s’est déroulé sans la moindre intervention ou le contrôle des services de l’Etat, ni de la Police municipale ni de la Gendarmerie », déplorent les riverains.

S’il n’est nullement question, ici, de fustiger tout un secteur essentiel, vital pour notre économie départementale, le fameux BTP, en revanche ses dirigeants et organismes professionnels devraient veiller scrupuleusement à l’application des règles élémentaires sur les chantiers, notamment lorsque en plus elles sont fixées par arrêté municipal que l’on peut consulter en mairie ou sur le site internet de la commune.

La Municipalité d’Argelès-sur-Mer devrait être plus attentive au respect des règles, notamment quant à la qualité de vie des habitants concernés qui subissent, quotidiennement, les débordements illégaux de ces chantiers, dont certains promoteurs se foutent et contrefichent du voisinage comme de l’an Quarante, agissant comme des envahisseurs peu scrupuleux.

D’ores et déjà, certaines locations saisonnières ont été annulées ou écourtées à cause de ces travaux incessants qui ont parfois lieu en dehors de la législation.

Attendons de voir ce qui se passera réellement sur le terrain, ce lundi 27 juin 2022…

 

L.M.