Ambiance-ambiance sur les bords de la piscine… juste avant le top départ de la soirée… Blanche. Toques et canotiers faisaient naturellement partie de la panoplie indispensable ! (Juste le temps des prises photographiques les masques ont été retirés)

 

 

Hier soir, Pascale et Etienne Lormand, à la tête du Grand-hôtel Le Lido – le plus ancien hôtel-restaurant-institution d’Argelès-sur-Mer -, recevaient en grandes pompes quelque 200 privilégiés, qui avaient réussi à s’inscrire pour réserver leur place à table afin de participer à un dîner d’exception. En effet, protocole sanitaire anti-COVID 19 oblige, la capacité d’accueil était limitée, même si les organisateurs avaient réussi à installer la clientèle sur plusieurs sites de l’établissement, autour de l’imposante piscine, sur des terrasses, dans l’immense salle à manger ou encore sur la plage carrelée, et ce dans le strict respect des gestes-barrières

Comme d’habitude : le Chef Romain Thiebaud avait mis les petits plats dans les grands, à ses côtés son chef exécutif Vincent Estruc avait mis les bouchées doubles, tandis que le maître de cérémonie, Ludovic Crenn, avait pris mille et une précautions ainsi que soigné mille et un détails pour recevoir dignement tous les hôtes, sous le contrôle du chef d’orchestre de cette soirée magique placée sous le thème du Blanc.

Depuis les cuisines jusqu’en salle, en passant par la réception et les terrasses qui offrent un point de vue imprenable jusqu’à la côte rocheuse et plus particulièrement son diadème, le village de Collioure, toute la talentueuse équipe du Grand-hôtel Le Lido – un bataillon d’une cinquantaine de saisonniers au total ! – avait mobilisé énergie et professionnalisme pour mettre l’événement à la hauteur des ambitions de ce rendez-vous estival et annuel tout de blanc vêtu, qui n’a rien eu à envier aux folles nuits blanches tropéziennes sur la plage de Pampelonne menées tambour battant par feu célèbre producteur de musique Edouard Ruault dit « Eddie Barclay », l’empereur du microsillon et jet setteur fêtard impénitent.

En soleillée, savoureuse, festive, pétillante, essentielle : la traditionnelle soirée Blanche du Grand-hôtel Le Lido a tenu toutes ses promesses, de l’assiette à la piscine, où il est de tradition que certains saisonniers se jettent involontairement à l’eau, poussés par une brise marine venue du bar à cocktail…

C’est le Grand-orchestre Claude Rolland (d’Alénya) qui a ouvert magistralement ce bal culinaire à guichets fermés, accompagnant chaque plat du menu avec des notes de fête – parfois torrides -, bien trempées dans le climat d’un été blanc… comme neige !

Bravo à toustes, à Pascale et Etienne Lormand, à la formidable équipe du Grand-hôtel Le Lido, au Grand-orchestre Claude Rolland (Splendide !), ainsi qu’aux client(e)s qui ont joué le jeu « white is beautiful » dans une atmosphère… terriblement bronzée, jours de canicule obligent.

L.M.

Etienne Lormand, le patron du Grand-hôtel Le Lido et Ludovic Crenn, le manager historique !

Etienne Lormand débriefe l’équipe, il est 19H pile !

En cuisine…

Etienne Lormand, Romain Thiebaud et Pascale Lormand

L’équipe de salle du restaurant du Grand-hôtel Le Lido

L’équipe en cuisine