Plusieurs commerçants de la station balnéaire Argelès-plage ont reçu cette semaine leur redevance à payer à la commune d’Argelès-sur-Mer pour l’année 2020. Et, selon les documents qui nous ont été aimablement transmis par ces commerçants : pas l’ombre d’une réduction fiscale locale, d’une ristourne municipale, suite à la crise sanitaire liée au COVID-19 et qui a sérieusement impacté la trésorerie de certains commerces puisque leur amplitude d’ouverture a été fortement diminuée.

Les commerçants saisonniers et autres attendaient à minima un geste de la municipalité concernant la taxe sur les terrasses occupant le domaine public : « Le geste n’a pas eu lieu dans le bon sens, pour ce qui me concerne j’ai même eu droit par rapport à l’année dernière à une augmentation de +2% !  On va nous expliquer maintenant que les formulaires des redevances à acquitter étaient déjà remplis avant le COVID-19 et que donc ?… ».

Air (re)connu : les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent…

Le « gag » – si on peut s’exprimer ainsi – c’est que l’un des commerçants est locataire de… la mairie d’Argelès-sur-Mer, dans le cadre de son activité professionnelle.

 

L.M.