« A vingt jours de Noël mon conte à moi, je vous l’écris d’une main… la seconde étant cramponnée à la table qui menaçait d’ailleurs de partir aussi.
Ces eaux australes qui n en finissent plus, je les savais violentes et dangereuse mais je les découvre éreintantes…
Mon quotidien est subir les assauts du vent, des vagues et de la houle. Le sifflement incessant et impressionnant du vent, je me sens de plus en plus petit.
Fermer les yeux, se boucher les oreilles ne servirait à rien !
Sous ses latitudes, la peur suinte toujours face à la mer.
Toto n’en finit pas de m’impressionner ses coups de butoirs dans cette mer hachée, c’est tout mon corps qui entre en vibration avec mon bateau…
Il faut l’accepter pour continuer !
Cette Longue Route, c’est une drôle d’expérience… chaque miles, chaque heure, chaque manoeuvres… je me souviendrai de tout !
J’ai l ‘impression de vivre dans une symphonie , et je deviens à présent une note sur la partition … une toute petite note !
Au 85ème jour de mer, le Cap Leeuwing n’est plus qu’à 1 000 miles… je me sens des ailes… Noël approche et mon conte n’est pas fini !
A bientôt mes amis et merci de tous vos soutiens… ».
David Arlot
Batototo.org