Jean-Marc PUJOL, président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), remerciant Alain FERRAND, maire du Barcarès, pour « son accueil chaleureux » et le félicitant pour « son organisation exceptionnelle » (photosAnnie@ForoniVilledeLeBarcarès).

 

 

 

Joëlle FERRAND-IGLESIAS et Alain FERRAND.

 

Quelle inauguration mes aïeux !

Pour le 1er jour de l’édition 2017 du festival Electrobeach, au Barcarès, Alain FERRAND, maire de la commune, son épouse, Joëlle FERRAND-IGLESIAS, l’ensemble du Conseil municipal ainsi que les services techniques de la commune, ont frappé fort : élus (de tous bords), sportifs (de toutes disciplines), artistes (confirmés ou en devenir), dirigeants d’entreprises (familiales ou start-ups), conseillers administratifs et juridiques, starlettes, paparazzi, marins d’eau douce et grands navigateurs, bogosses et belles nanas… bref, vous l’avez compris, tout le gratin, toute la crème, tous les gros légumes, ils étaient tous là, hier soir, aux abords des Jardins du Lydia (dont tous les arbres avaient été ripolinés en bleu-blanc-rouge pour célébrer le 14-Juillet), sur la plage du Lido… C’est là et nulle part ailleurs qu’il fallait être pour voguer dans l’air du temps, surfer sur la tendance « up to date » du moment.

A 23h, ils étaient déjà plusieurs dizaines de milliers de jeunes gens, déguisés et maquillés à l’extrême mais dans une ambiance de « l’île aux enfants », chaque tribu ayant un code particulier.

 

Pour cette ouverture du festival, sans doute la plus aboutie et réussie depuis sa création, il y avait une ambiance festive, un climat « très Ibiza » dans l’air, en tout cas ça fleure bon l’été, cette saison pendant laquelle chacun(e) a naturellement bonne mine, exhibant un hâle sublime.

D’année en année, autour d’Alain FERRAND, les organisateurs de l’Electrobeach nous caressent avec des tonnes de surprises, de l’audace dans le son et les décors : les dijés sont au top… et les jeunes gens même endimanchés en pyjama déambulent tels des dessins animés sur des musiques extraordinaires. Et ça ne fait que commencer : le festival s’installe pour trois soirées, jusqu’au 15 juillet inclus.

A l’évidence, l’Electrobeach fait bouger le département. Il l’ancre dans une atmosphère résolument moderne. On n’a pas fini d’en (re)parler…