Communiqué de presse SUD POSTE’66.

« Par manque de moyens humains La Poste ferme vos bureaux de proximité durant l’été

Comme chaque année durant la période estivale La Poste procède dans le Pyrénées-Orientales à de nombreuses fermetures de bureaux par manque de moyens humains. Cette situation pénalise de nombreux usager(e)s mais aussi de nombreux agents. SUD comme à son habitude s’inscrit dans la défense du service public postal de proximité aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain.
C’est pourquoi nous tenons à dénoncer ces fermetures que la Poste tente de légitimer avec l’argument d’« une baisse d’activité saisonnière ».

Cet argument ne tient pas la route une seconde, et s’oppose directement aux missions de service public et plus particulièrement à l’accessibilité du service postal permettant de garantir un niveau de qualité minimum dans l’intérêt des usagers. Cette gestion comptable, malheureusement à la mode actuellement, n’a pas lieu d’être pour une entreprise publique se définissant de proximité et au service de tous au quotidien. En effet ces fermetures « sauvages » sont uniquement des opérations de réduction des coûts de fonctionnement que La Poste programme en décidant de ne pas remplacer les agents lors de leurs congés annuels. Pourtant les congés annuels du personnel de La Poste sont obligatoirement planifiés au plus tard à la mi-février afin de permettre à l’entreprise de dimensionner les moyens de remplacement adaptés en respectant ses missions de service public. La Poste choisit donc délibérément la facilité en fermant purement et simplement les bureaux en vous faisant croire à une baisse d’activité durant la période estivale (ce qui est discutable au regard de l’affluence estivale) et se soustrait à ses obligations de service public.

Pour exemple :

SAINT-NAZAIRE : fermeture du 6 août au 11 août 2018.

SALEILLES : fermeture du 13 août au 18 août 2018.

VILLELONGUE DE LA SALANQUE : fermeture du lundi 20 août au samedi 1er septembre 2018 soit deux semaines.

Ces fermetures ne sont pas anodines puisque :

– Elles impactent la qualité du service de proximité rendu aux usagers de ces communes,

– Elles entrainent une désaffection organisée des bureaux de poste de ces communes ce qui aura à terme des conséquences irréversibles comme les réductions de l’amplitude des horaires d’ouvertures, la transformation en Agences Postale Communales ou en facteurs-guichetiers.

Tout cela entre en résonnance avec la stratégie de la Poste visant à réduire de manière significative sa présence postale territoriale selon le modèle suivant : « Un bureau dont le taux de fréquentation ne baisse pas (ou augmente) est fermé (ou va fermer) car la Poste privilégie, pour des raisons de fort potentiel de développement, le maintien d’un autre ».

Pour SUD POSTE’66 il  est grand temps de dire stop aux apprentis sorciers de La Poste qui, pour toujours plus de productivité vont à l’encontre des missions de service postal !« .