« Il est désespérant de lire tous les jours, toutes les semaines sur les journaux la mort de jeunes, de personnes à cause de chauffards de personne qui se croient seul sur la route. Quand le massacre va-t-il s’arrêter ?

Comme nous l’avons mentionné récemment, nous avons envoyé un courrier à l’ensemble des élus, pour rappel, tous les députés de France y compris ceux de notre département et de notre région. Tous les conseillers régionaux et départementaux. À notre regret à ce jour, seulement cinq députés en France ont répondu, deux adjoints de la ville de Perpignan et trois élus régionaux. La liste et les réponses se trouvent sur le lien ci-joint : http://www.lioneletlesautresvictimesdelaroute.fr/politique.html

Nos élus départementaux, régionaux, et députés des Pyrénées-Orientales, élus pour assurer notre sécurité ne sont-ils pas concerné par cette action ? 

On parle régulièrement des incivilités routières de la prévention, mais jamais des familles de victimes, jamais des procès de ces personnes qui en multipliant les infractions ont ôté la vie. De juin 2016 à juin 2017, il y a eu 3 520 tués. Les familles des victimes comme les familles des attentats ont besoin de vous qui avez été élus, pour ne pas tomber dans l’oubli de la justice.

Alors messieurs et mesdames les élus, vous sentez-vous concernés par ces drames. Est-ce un sujet important ? Combien de morts sur les routes, combien d’enfants, de familles détruites avant une décision ?

Il est désolant de voir, une telle ignorance de la part des personnes élus ? On peut se poser la question, pourquoi le nombre d’abstentions est, toujours en baisse, si nos élus ne se sentent pas responsable de la mort de 3 520 tués par an sur les routes et ne veulent pas agir, qui le fera… ».

Coralie PAILHèS

Association : Lionel 17 ans et les autres…victimes de la route.