L’Académie Montpellier-Toulouse communique :

 

« 19 000 places financées dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018,

1 885 dans la région académique Occitanie

Comme annoncé par Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, 19 000 places supplémentaires – sur les 22 000 créations prévues pour la rentrée 2018 – sont d’ores et déjà identifiées et financées pour accueillir davantage d’étudiants dans les formations en tension de 1er cycle de l’enseignement supérieur à la rentrée. À ce titre, le Gouvernement a reparti 25 millions d’euros supplémentaires pour 2018. Sur le quinquennat, ce sont 500 millions d’euros qui sont prévus pour accompagner l’arrivée des étudiants supplémentaires.

Chaque recteur a travaillé de manière très étroite avec les présidents des universités pour identifier les filières qui nécessiteraient des places supplémentaires à la rentrée prochaine.
28 000 nouveaux bacheliers sont attendus sur toute la France à la rentrée prochaine, environ la moitié d’entre eux devrait opter pour une licence. Ces places supplémentaires visent donc à la fois à combler le manque de places accumulé ces dernières années et permettre l’accueil des nouveaux entrants.

Sur ces 19 000 places supplémentaires, environ 17 000 sont en licence, pour moitié des filières en tension à l’échelle nationale (+ de 8000 places en STAPS, droit, éco-gestion, PACES, notamment) et pour l’autre moitié des filières en tension à l’échelle locale. 2 000 places concernent les BTS.

Au niveau de la région académique Occitanie, cela représente 1 885 places supplémentaires en licence déjà financées pour la rentrée 2018 auxquelles s’ajoutent 280 places en BTS.

Il s’agit d’une première étape. La préparation de la rentrée universitaire va se poursuivre dans les mois à venir et le dialogue entre les rectorats et les universités se prolongera pour faire coïncider au mieux l’offre de formation avec la demande des futurs étudiants qui ont jusqu’au 13 mars 18 heures pour formuler leurs vœux sur la plateforme Parcoursup ».