Au centre-plage de la station d’Argelès-sur-Mer : au beau milieu de la route, tranquille, alors qu’il y a une très large piste cyclable sur la route… et en front-de-mer !

 

La municipalité d’Argelès-sur-Mer devra prendre le phénomène, ou plutôt le problème, à bras-le-corps. Et vite ! Les cyclistes se sont emparés du bitume, ils ne respectent plus du tout le Code de la Route, ignorent totalement les pistes cyclables qui leur sont consacrées (et qui ont coûté un bras aux contribuables !).

Si les automobilistes commettaient seulement le dixième des infractions commises par les conducteurs de deux roues : ils seraient en garde à vue ! Cette société marche et roule vraiment sur la tête.

Il n’est pas rare, le week-end, sur le front-de-mer, au milieu des piétons, ou sur l’avenue des Platanes, entre les véhicules, de voir débouler des courses cyclistes à vive allure, méprisant les règles élémentaires de la sécurité routière, à commencer par le respect des passages soi-disant « protégés » tracés pour les piétons… Puisque les services de Gendarmerie et de Police se fichent comme de l’an 40 de cette situation, il serait grand temps que le Préfet et/ ou le Procureur de la République s’en empare(nt) afin de faire pression sur les autorités locales pour simplement faire appliquer la loi. Les cyclistes ne sont pas hors Code de la Route !

 

 

Ces cyclistes-là sont dangereux !