Les conseillers régionaux FN Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck et Louis Aliot, avec Florence Jurado (à droite).

Florence Jurado, 40 ans, mariée et mère de 2 enfants, adjoint administratif à l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD)… Ancienne trésorière du parti catalaniste de Jordi Vera, CdC (Convergence démocratique Catalogne), elle a rejoint la semaine dernière la fédération départementale du Front national des Pyrénées-Orientales (FN’66).

//////////          //////////          //////////          //////////

– OUILLADE.EU : Votre « transfert » politique ne passe pas inaperçu, loin s’en faut… Quitter le CdC pour aller au FN, n’est-ce pas là un surprenant grand-écart ? Le premier surpris, c’est justement le patron du CdC, Jordi Vera (1), qui dit que lorsque vous avez quitté le CdC c’était au moment de la signature des accords avec l’UMP’66, « parce que vous trouviez ce rapprochement trop à droite »…

– FLORENCE JURADO : « Je suis étonnée que Jordi Vera n’ait pas retenu la raison de mon départ du CdC. Ce n’est pourtant pas si lointain que ça…

Lors de mon adhésion à CdC, c’était il y a trois ans, nous avions convenu ensemble que je me présenterai aux élections cantonales, sur Thuir, puis dans la foulée aux municipales de 2014 sur Tresserre, où je vis. Il avait été établi que le CdC me soutiendrait. Or, Jordi Vera a changé de stratégie en route pour maintenant apporter son soutien au maire sortant de Tresserre, Jean Amouroux. J’ai d’ailleurs hâte de voir comment M. Amouroux va se comporter lorsque Jordi Vera va lui demander de se présenter devant les électeurs sous l’étiquette CdC… Moi, je connais déjà la réponse. C’est la raison pour laquelle j’ai pris mes distances avec Jordi Vera et j’ai quitté le CdC… ».

– OUILLADE.EU : Pour aller directement au FN ?…

– FLORENCE JURADO : « Il n’y a rien de choquant dans cet itinéraire. Vous savez, lorsque j’ai commencé à en parler autour de moi, à mes proches notamment, je me suis aperçu que nombre d’entre eux avaient dans le passé voté pour le FN. Il n’y a rien de choquant dans cette décision. Louis Aliot (2) et moi partageons de nombreuses valeurs : nous sommes tous les deux d’origine Pieds-Noirs, nous sommes tous les deux très sensibles aux traditions et à l’identité catalanes, nous voulons faire bouger ce territoire… Je pense également que l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du Front national a lissé le mouvement pour l’ouvrir davantage à un plus large public. En tout cas, c’est là mon point de vue, ce sont là les principales raisons qui font que je me retrouve dans les idées défendues par Louis Aliot et Marine Le Pen ».

– OUILLADE.EU : Est-ce que cette adhésion au FN vous ouvre les portes à une candidature FN sur Tresserre aux municipales de l’année prochaine ?

– FLORENCE JURADO : « Si vous me demandez si je serais candidate en 2014 aux élections municipales sur la commune de Tresserre, bien sûr que oui !

J’entends bien y mener une liste très ouverte, d’intérêt communal, rassemblant toutes les sensibilités si possible, avec le soutien bien entendu du FN. Le Front national me soutient, il m’apporte un réel soutien, c’est donc avec son étiquette que personnellement je me présenterai ».

– OUILLADE.EU : Vous avez participé hier après-midi à la salle des Fêtes de Villeneuve-de-la-Raho, à votre premier « meeting » du Front national en votre qualité de militante, c’était pour une réunion plutôt sympathique et conviviale autour de la galette des rois, qu’avez-vous relevé de l’ambiance ?

– FLORENCE JURADO : « Si Jordi Vera avait été là, il aurait pu constater comme moi que s’y trouvaient nombre de partisans de l’UMP !, et que donc son histoire de dire que j’aurais quitté le CdC parce que celui-ci signait des accords électoraux avec l’UMP’66 ne tient pas debout. L’ambiance était bonne, on sent un réel besoin d’engagement et une envie profonde de changement de la part des militants du Front. Il y avait beaucoup d’enthousiasme dans l’air ».

Recueilli par L.M.

(1) Jordi Vera, président de CdC et conseiller municipal d’Opposition de la Ville de Perpignan. (2) Louis Aliot, avocat perpignanais, vice-président du FN et conseiller régional des P-O.