Ancien maire de Saleilles, Jean-Michel Erre, qui n’a jamais caché son opposition à son successeur, François Rallo, nous livre ici son analyse à propos des quatre listes qui sont en préparation sur Saleilles, pour les prochaines élections municipales, en mars 2014 :

– La Liste François Rallo (maire sortant) : « Beaucoup de choses à dire sur la gestion opaque de notre commune depuis 2008 ! Rallo est considéré par nombres de saleillencs comme un monarque, voire un dictateur dont les maîtres mots qui reviennent sans cesse dans les conversations sont : affairisme, clientélisme. Malheureusement, depuis l’épisode relaté dans l’article du 28/06/2011 sur Ouillade, les choses ont évolué, plus que défavorablement jusqu’à Montpellier où j’ai été entendu par un ténor du barreau, pour une affaire immobilière sur Saleilles où Rallo a magouillé. « Monsieur 10% », comme on le surnomme « affectueusement » (…), veut repartir sous la bannière UDI/ UMP ».

– La Liste Jean-François Fons : « Jean François Fons s’est positionné en décembre dernier sur Ouillade annonçant son intention de se présenter aux municipales de 2014. Son éviction de Perpignan où il était adjoint aux finances avant l’affaire des chaussettes ne plaide pas en sa faveur. Après avoir travaillé à mes côtés quelques semaines au montage d’une liste pour faire tomber Rallo, son amitié avec Louis Aliot et Marine Le Pen l’ont discrédité auprès de futurs colistiers qui n’ont plus supporté son arrogance, ses retards, son mépris « des petites gens »… Vexé par une discution sur son côté prétentieux et arriviste, il a quitté « le navire » pour aller se faire élire à Banyuls-sur-MerJean Rède soi-disant lui cédait sa place !!!… Que s’est-il passé depuis ? Pourquoi le retour de ce personnage en manque de reconnaissance ? Serait-ce pour aider ses amis du FN à prendre la mairie de Saleilles au détriment de son parti l’UDI où il est adhérent aux côtés de Fabrice et François Rallo ? ».

– La Liste Christine Baches : « Christine Baches, comme Jean-François Fons, a travaillé elle aussi à mes côtés durant de nombreuses semaines, et le courant passait fort bien entre elle et Jean-François Fons qui voyait en elle une future adjointe, dès lors qu’il serait maire. Et puis Christine se voyant très bien surfer sur la vague rose qui a balayé le pays il y a peu, a décidé de remonter une nouvelle liste socialo-communiste certainement, comme aux municipales de 2008. Très sincèrement, vu l’électorat de notre commune, je pense qu’elle conserve toutes ses chances de rester Le Leader de l’opposition municipale ».

– La Liste Roger Blandignères : « Après que Jean-François Fons ait quitté le groupe pour aller se faire élire à Banyuls-sur-Mer, je suis allé chercher Roger Blandignères qui a accepté de devenir la tête de liste de notre groupe SALEILLES 2014, que j’ai initié, et que Jean-François Fons s’est approprié semble-t-il par manque de personnalité !!!… Roger âgé de 57 ans, est retraité de la gendarmerie où il a exercé pendant 30ans, et je l’ai connu lorsqu’il était adjoint au commandant de brigade de Saint-Cyprien, brigade dont dépendait Saleilles à l’époque. Il s’est installé à Saleilles en 2003 où à ce jour il exerce une activité de conciliateur de justice, et où il est surtout connu comme romancier. Dès le départ, Roger a été clair dans ces propos envers le groupe de travail en exposant sa vision etsa conception de la fonction de maire, diamétralement opposée au caractère monarchique que lui donne Rallo. Sa vision sur la gestion de la commune repose sur un dénominateur commun composé des trois mots-clés : Justice – Transparence – Équité. Et depuis un an maintenant, nous travaillons ensemble à la constitution d’un groupe solidaire autour d’une idée maîtresse : participer à la construction d’une liste apolitique où toutes les sensibilités sont acceptées, afin de redonner à Saleilles toute l’équité et la transparence dues aux habitants de notre commune« .