Christian LLENSE.

 

Né en 1950, Christian Llense est marié, père de deux enfants, et heureux grand-père de trois petites filles.

Biologiste médical, ce docteur en pharmacie, diplômé de l’université de Montpellier, est aujourd’hui co-gérant des laboratoires Médilab 66 ; et détient les certificats d’Etudes Spéciales, en immunologie, hématologie, bactériologie, parasitologie et biochimie qu’il ne manque pas d’exploiter dans son laboratoire d’analyses médicales fondé en 1976 à Saint-Laurent-de-la-Salanque.

Diplomé aussi en œnologie et détenteur d’un DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) en chimie biologie végétale, il créa en 1992, un laboratoire de biologie végétale “Laboratoire Floranil” spécialisé en cultures in vitro.


Homme de sciences, il co-dirige aujourd’hui une structure de dix-sept laboratoires médicaux et emploi près de deux cents collaborateurs.

Il gère actuellement le plateau technique de ce groupement, ouvre un nouvel établissement spécialisé en bactériologie et regroupant de nouvelles activités sur Saint-Laurent, employant alors près d’une quarantaine de personnes en Salanque.

//////////     //////////

L’INTERVIEW ///// L’INTERVIEW ///// L’INTERVIEW ///// L’INTERVIEW ///// L’INTERVIEW

//////////     //////////

– Ouillade.eu : Quel a été le déclic de votre candidature aujourd’hui pour les élections municipales du 23 & 30 mars 2014, sur Saint-Laurent-de-la-Salanque ?

– CHRISTIAN LLENSE : « Cela fait près de trente-neuf ans que j’ai ouvert un laboratoire d’analyses médicales à Saint-Laurent de la Salanque, et il s’est développé au fil des années.

Je côtoyais donc les Laurentines et les Laurentins au quotidien. Ils ne sont plus mes patients, ils sont devenus mes amis… les parents de mes amis…

Aujourd’hui, j’entends lever le pied dans le cadre de ma profession, aussi serais-je fier de continuer à travailler et me battre pour les Laurentins, afin de leur apporter ce dont ils m’ont gratifié, c’est-à-dire : l’amitié, l’amour et la confiance ».

– Ouillade.eu : Peut-on savoir dès à présent avec qui comptez-vous vous présenter ?

– CHRISTIAN LLENSE : « Mon équipe, je la dévoilerai bientôt… mais plus tard. Elle s’est formée tout naturellement, en toute simplicité. Mais je pense pouvoir vous assurer dès à présent, qu’elle est constituée de personnes qui souhaitent s’investir dans la vie du village.

Leurs univers professionnels ou extra-professionnels sont différents les uns des autres, ce qui apporte, à l’ensemble de l’équipe un mélange de sensibilités et une force de culture et de connaissances que nous souhaitons mettre à profit pour améliorer la vie de nos concitoyens. Saint-Laurent a besoin d’oxygène… le renouveau… c’est nous !

 Nous travaillons et travaillerons pour vous ».

– Ouillade.eu : Sur l’échiquier politique, où entend se situer votre liste ?

– CHRISTIAN LLENSE : « De la politique politicienne, nous n’en voulons pas !

Par contre la politique au sens grec du terme (Politikos), c’est-à-dire gérer la cité, celle qui ne requiert que la bonne volonté des femmes et hommes qui forment mon équipe, c’est à elle que nous comptons nous consacrer !

Vous pouvez donc comprendre pourquoi ma liste est apolitique et qu’elle regroupe des personnes de tous bords ».

– Ouillade.eu : Peut-on en avoir un avant-goût ?

– CHRISTIAN LLENSE : « Saint-Laurent, c’est un magnifique village composé de commerçants, professions libérales, artisans, Laurentins de souche, de nombreux nouveaux arrivants et d’une multitude d’associations sportives, culturelles, et caritatives qui le font vivre !

C’est un patrimoine que l’on ne doit pas sacrifier sur l’autel d’une croissance mal maîtrisée.

Je ne vais pas vous dévoiler notre programme dans le détail pour l’instant, car nous avons tout le temps pour le faire… Les Laurentins auront le plaisir de le découvrir très bientôt. Ce que je peux vous dire… c’est que, d’ores et déjà, j’ai prêté une oreille très attentive aux doléances de mes compatriotes. Mais pour  vous être agréable … et pour vous en donner un avant-gout, je vais le résumer en quelques axes : transparence dans la gestion, la sécurité, l’environnement, la propreté, la jeunesse, l’emploi, et nos aînés.

Je serai un homme de terrain et j’entends faire abstraction des privilèges, j’ai toujours eu cette ligne de conduite, c’est la clé de la réussite. C’est ma devise ».

Propos recueillis par L.M.