Voici la réponse du sénateur Jean-Luc MéLENCHON (alors PS) – candidat aujourd’hui à l’élection présidentielle de La France Insoumise – faite il y a plus de 20 ans à son collègue Catalan, Paul BLANC (alors RPR), toujours maire de Sournia : « Il ne manque plus que le rétablissement des postes frontières sur les Pyrénées et les Catalans du Front de Gauche qui peuvent voir MéLENCHON à Montpellier comme d’autres ont vu la Vierge à Lourdes, seront des étrangers sur le propre sol ! », réagit l’élu LR (Les Républicains) qui a retrouvé cette missive d’antan…