« Ségolène NEUVILLE ne sait même pas de quoi elle parle ! Il faut que Jacques CRESTA à l’avenir lui prépare de meilleures fiches pour l’aider, des notes plus lisibles et, surtout, ancrées dans la réalité des faits… Car contrairement à ce qu’elle raconte dans la presse locale ce matin les conseillers régionaux FN ont bien voté pour le Mémorial du camp de Rivesaltes ! Pour une élue qui est aussi ministre cela fait désordre et ne fait pas du tout sérieux ».

Telle est, à la lecture du journal L’Indépendant de ce samedi 7 novembre 2015, la réaction de Louis ALIOT, vice-président du Front National (FN), député européen, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, tête de liste FN/ RBM en Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées pour les élections régionales qui auront lieu le mois prochain.

« Mme NEUVILLE ose également parler d’amateurisme, c’est pathétique venant d’elle et de son gouvernement. J’ose espérer que c’est pour son gouvernement qu’elle parle ainsi ; un gouvernement qui fait du rétropédalage dans tous les domaines sans parler du scandale de la hausse des impôts et de la hausse ininterrompue du chômage. Le Parti socialiste est un gouvernement de faillite généralisée qui aggrave les inégalités et prend les électeurs pour des imbéciles. Un seul exemple ? Sa candidate ancienne ministre de l’Artisanat et du Commerce, Carole DELGA, a connu sous son magistère 62 000 faillites – Qui dit mieux ? – d’entreprises, dont 6 000 dans notre seule région… Un vieux proverbe antillais dit qu’avant de monter au cocotier, il faut toujours s’assurer d’avoir les fesses propres… ».