Mme Marie Roses (au micro) succède à Mme Joëlle Ferrand (en robe couleur anthracite, à gauche sur la photo), dans le fauteuil de maire du Barcarès.

Jeudi 7 juillet, les élus de la Majorité municipale (Sans étiquette, Divers droite et UMP) du Barcarès ont souhaité exprimer publiquement leur soutien à Joëlle Ferrand, ancien maire qui a démissionné la semaine dernière, devançant ainsi une décision de justice de la Cour de Cassation qui s’apprêtait à confirmer une peine d’inéligibilité… La population barcarésienne avait été invitée par voix de presse à se joindre aux élus.

Au coeur de la manifestation, ce sont environ 500 personnes qui ont « défilé » devant l’Hôtel-de-Ville, apportant pour la plupart des messages de soutien. Quelques larmes, beaucoup d’émotion, des ovations, ont accompagné l’arrivée de Mme Ferrand… Tandis que le nom de son époux, Alain Ferrand, était scandé à la fin de l’émouvant discours prononcé par Mme Marie Roses, nouveau maire du Barcarès jusqu’aux prochaines élections municipales partielles dont le premier tour pourrait se tenir le dimanche 28 août 2011.

Mme Ferrand a remercié les élus et la population présents, relatant « la formidable expérience acquise grâce à vous, lors de cette belle aventure humaine » depuis 1999. Elle a adressé des pensées particulières à celles et ceux qui l’ont accompagné à ses débuts de maire du Barcarès, ainsi qu’aux équipes municipales qui l’ont épaulée lors de ses différents mandats. Mme Ferrand a ensuite exprimé son besoin de « prendre du recul », ainsi que son « attachement au Barcarès, où j’ai fondé une famille, où j’ai vu grandir mes deux filles (…) ». Elle n’a pas maché ses mots contre ce qu’elle a baptisé  « la coalition destructrice médiatico-judiciaire », et elle a appelé de ses voeux en conclusion « le souhait de vouloir rester au-dessus de la médiocrité, d’aller jusqu’au bout pour soutenir les engagements d’une équipe qui défendra avant tout le Barcarès et non pas des ambitions purement personnelles ».

Quant à Mme Marie Roses, au nom des élus de la Majorité municipale, elle a dit, s’adressant directement à Mme Joëlle Ferrand : « Nous, élus de la majorité, souhaitons te dire publiquement, notre stupeur, notre colère et notre tristesse de voir aujourd’hui notre maire empêchée, empêchée d’assurer ses fonctions, dans de telles circonstances. Comment comprendre, comment accepter qu’un juge identifie de graves manquements là où un autre juge ne trouve absolument rien d’anormal, et surtout rien de répréhensible ? Comment peut-on passer de la relaxe pure et simple à une peine aussi sévère ? Cette injustice nous révolte tout autant que vous ! Mais malgré la colère suscitée par cette sanction à nos yeux démesurée, nous restons fidèles à notre engagement, et respectueux de la confiance que vous nous avez témoignée par 63 % des suffrages. Joëlle, nous tenons de nouveau à te dire, que nous savons, et que nous avons toujours su que tu n’as eu de cesse de défendre les intérêts de notre commune, avec une abnégation et un dévouement sans faille. Nous nous souvenons des débuts, en 1999, lorsqu’avec courage, tu as accepté de relever le défi à la suite d’Alain. Pendant toutes ces années tu as consacré ton temps à la collectivité, au détriment parfois de ta vie de famille, de tes enfants. Pendant toutes ces années tu as fourni un travail acharné pour faire émerger des projets d’envergure, pour continuer d’améliorer et d’embellir l’image de notre ville. Pendant toutes ces années, tu as lutté, et tu as avancé, malgré les bâtons dans les roues et les embûches jetés sur ton chemin, par des opposants haineux. Il suffit de regarder autour de nous, pour mesurer l’ampleur du travail accompli, et nous sommes fiers de nous être engagés à tes côtés, fiers de ce que nous avons accompli ensemble, fiers du nouveau visage du Barcarès, fiers comme vous l’êtes aussi Barcarésiennes et Barcarésiens ! Joëlle, tu as été et tu restes un bon maire, un grand maire ! (…). Aussi, en ces circonstances particulières, il nous paraît naturel et légitime aujourd’hui, de proposer à Alain de prendre le relais, tout comme toi tu l’avais fait auparavant. Par notre voix, nous exprimons le sentiment de nombreux Barcarésiens qui nous ont fait part de ce souhait, pour ne pas laisser notre commune aux mains de l’incompétence de ceux qui n’ont jamais porté aucun projet, refusant l’expression démocratique, préférant cultiver la rumeur, la calomnie, et les propos à caractères diffamatoires (…) ».

Les Barcarésiens commencent à remplir l'urne mise à disposition pour recueillir les messages de soutien à Mme Ferrand et à son équipe municipale.