La pétition du Collectif « pour la sauvegarde du patrimoine historique de Perpignan » lancée vendredi 10 février 2017 progresserait plutôt bien, puisque selon ses initiateurs elle aurait déjà engrangé quelque 1 000 signatures en à peine cinq jours !

Voir ci-dessous…

COLLECTIF « STOP A LA DESTRUCTION DU CENTRE HISTORIQUE DE PERPIGNAN »

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Perpignan, le 14 février 2007

NAISSANCE DU COLLECTIF

« STOP A LA DESTRUCTION DU CENTRE HISTORIQUE DE PERPIGNAN »

Émus par la multiplication des chantiers de destruction du patrimoine bâti et arboré dans le centre historique de Perpignan, et choqués par les annonces provocatrices et à répétition de la mairie de Perpignan, plusieurs personnes, citoyens, habitants, experts, amoureux de la ville de Perpignan… ont décidé de créer un collectif de sauvegarde du patrimoine de la capitale du Roussillon.

Réunissant des personnes de toutes sensibilités, le collectif prétend qu’il est possible de concilier un développement économique et social de Perpignan, sans pour autant détruire dans la précipitation les traces de son histoire millénaire.

Ce collectif est ouvert à toute personne attentive à la sauvegarde et à la valorisation de ce patrimoine collectif.

Membres fondateurs du collectif : Philippe ASSENS, André BALENT, Fabricio CARDENAS, Laurent FONQUERNIE, Florence GRISTI, Marc MAILLET, Jean-Bernard MATHON, Olivier POISSON, Claire PONSICH, Clotilde RIPOULL, Étienne ROUZIèS, Olivier SAVOYAT.

LANCEMENT D’UNE PÉTITION

ADRESSÉE AU MAIRE DE PERPIGNAN

La pétition du collectif pour la sauvegarde du patrimoine historique de Perpignan lancée vendredi 10 février 2017 progresse plutôt bien  : 1 000 signataires en cinq jours.

version française : https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-stop-%C3%A0-la-destruction-du-centre-historique-de-perpignan
version catalane : https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-stop-%C3%A0-la-destruction-du-centre-historique-de-perpignan/u/19375703

Une conférence de presse de présentation du Collectif et de la pétition en ligne est organisée pour ce vendredi 17 février, à 15h, au café « La Source ».