Communiqué de presse.

 

« Le drame des immeubles effondrés à Marseille nous rappelle tragiquement l’urgence urbaine et humaine à intervenir dans un quartier comme Saint-Jacques à Perpignan dont la moitié des immeubles est potentiellement indigne

Nous n’aurions jamais dû céder à la pression de quelques personnes portées par des intérêts privés ou politiciens qui bloquent depuis juillet le chantier de résorption d’habitat insalubre dans l’îlot de la place du Puig. Pourtant cet îlot a déjà connu un effondrement causant la mort d’une personne en octobre 2006. Le bilan aurait pu être encore pire compte tenu de l’évacuation in extremis de 13 enfants…

Il faut comprendre que ce n’est jamais de gaîté de cœur que la ville évacue ou démolit des immeubles menaçant de s’effondrer, mais la sécurité des personnes en proposant un habitat digne et sûr doit rester la seule priorité de notre action publique malgré toutes les pressions ».

 

Olivier AMIEL
Adjoint au maire
Politique de la Ville – Logement – Renouvellement urbain