Louis Aliot (FN).

 

Me Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O, tête de liste Perpignan Ensemble (RBM), communique :

- « Le plan de circulation devra être revu dans son ensemble en conciliant activités commerciales, nouvelles zones d’habitation et fluidité du trafic. (Projet détaillé sur www.perpignan-ensemble.fr)

Nous mettrons tout en œuvre pour amplifier et faciliter le stationnement en centre-ville, par la création de deux grands parkings de surface et un parking sous terrain, avec une  gestion efficace des emplacements latéraux aux voies de circulation pour réduire le coût du stationnement aujourd’hui beaucoup trop cher pour rétablir les déséquilibres existant entre le stationnement gratuit des grandes surfaces excentrées et le commerce traditionnel dans le centre de la ville. Les perpignanais doivent pouvoir stationner en centre-ville quelques minutes, le temps d’effectuer des courses rapides ! Gratuité temporaire de l’horodateur mais maintien du ticket indiquant l’heure pour éviter les voitures ventouses ou mise en place d’un disque de stationnement. Les conventions avec les gestionnaires des parkings feront l’objet d’une étude précise avec une renégociation éventuelle pour réduire les prix de stationnement et pourquoi pas étudier la gestion en régie directe des parkings dans le but de maitriser le cout de l’heure de stationnement et de pouvoir effectuer des opérations telles que celles de la gratuité, certains jours clés. Le parking relais du parc des expositions doit être adapté en mettant en place une réelle régularité des navettes aux heures de pointe avec des bus écologiques et mieux cadencés. Il faudra d’ailleurs réfléchir à taxer les grandes surfaces pour financer le parking gratuit en centre-ville.

Nous maintiendrons les boulevards à double sens et mettrons fin aux couloirs de bus qui restreignent la capacité des stationnements latéraux. Au niveau des points noirs, il faudra faire un travail de concertation car les dernières réalisations de l’agglo révèlent un certain amateurisme.

Enfin, nous espérons que les finances permettront d’engager la création de nouvelles infrastructures permettant de fluidifier le trafic (voies de contournement, élargissement de voies etc..) et de soigner nos entrées de ville ».