C’est désormais officiel : Clotilde Ripoull, liste Perpignan Equilibre, et Jacques Cresta (PS), liste Gauche unie, se sont rencontrés dans la matinée de ce lundi 24 mars 2014. La première a proposé au second de la rejoindre sur une liste estampillée « sans étiquette » qu’elle conduirait pour le second des élections municipales de dimanche prochain.

Elle a argumenté sa démarche en insistant sur le fait « Qu’il est de notre devoir de proposer une alternative pour ne pas laisser le maire sortant débattre en tête à tête avec le Front National (…). J’ai rappelé que dimanche dernier, lors du 1er tour, 70% des électeurs qui se sont déplacés ont voté contre Jean-Marc Pujol… Cette élection est un vote antisystème, c’est la raison pour laquelle j’ai proposé à Jacques Cresta de conduire une liste sans étiquette, dans laquelle nos deux équipes fusionneraient. Car je suis convaincue qu’ainsi nous aurions une possibilité de victoire. Même si elle est infime,  je pense que c’est la seule possible… Jacques Cresta a refusé ma proposition, mais il ne m’a pas dit ce qu’il ferait. Quand à Jean-Marc Pujol, je sais qu’il s’est empressé de déposer sa liste en Préfecture ce lundi, donc, à partir de là, c’est l’évidence même : aucun dialogue possible (…) ».