Communiqué de Clotilde Font-Gavalda et de Bruno Lemaire, co-listiers de Louis Aliot pour « Perpignan Ensemble »

« Les largesses et les générosités de la liste municipale actuelle ne sont plus à démontrer en cette fin de mandature.

Nous pensions cependant terminées ces largesses faites sur le dos du contribuable perpignanais, campagne électorale et contrôle de la commission obligent. Que nenni, en tout cas en ce qui concerne certains quartiers, comme celui du Moulin à Vent.

Les femmes de ce quartier semblent en effet particulièrement choyées par son comité d’animation. Après tout, pourquoi pas…..sauf que ces petits cadeaux sont offerts, conjointement, par le dit comité d’animation et par Mme de Noell-Marchesan.

Faut-il rappeler que cette dame, sûrement fort respectable, est encore pour quelque temps l’une des adjointes du maire-candidat : certes, cette distribution de petits cadeaux ne peut que faire plaisir à leurs destinataires mais le contribuable-électeur ne peut que légitiment s’interroger sur la légalité d’une telle démarche …

On dit souvent qu’aux municipales, il y a « prime au sortant » : mais, dans ce cas-là, il y a prime du sortant à ses futurs électeurs. Sans vouloir y voir malice, difficile de ne pas mentionner non plus que vendredi dernier, c’est le club du troisième âge qui a reçu la visite de la maire – ou mairesse– de quartier. Oui, vraiment, tous les moyens semblent bons à la municipalité sortante pour tenter de rester en place six ans de plus ».