Selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, les Services de renseignement américain (NSA) espionnaient dans le cadre du Programme de surveillance (PRISM), plusieurs bureaux de l’Union européenne – à Bruxelles, Washington, au Nations unies à New-York, à Strasbourg et au Luxembourg ? – dont ils avaient pénétré les réseaux informatiques… La polémique enfle.

Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, députée européenne.

Nous avons contacté Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, conseillère municipale UMP de Perpignan et députée européenne, qui a accepté de répondre à nos questions :

– OUILLADE.EU : Que pensez-vous des révélations faites ce dimanche 30 juin 2013 par le magazine allemand Der Spiegel ?

– MARIE-THERESE SANCHEZ-SCHMID : « Der Spiegel est un journal très sérieux, ce n’est pas Détective… Donc, ces révélations sont à prendre au sérieux. Si la rédaction de Der Spiegel l’écrit, c’est qu’elle a en sa possession des éléments solides et fiables, c’est que c’est vrai. Et donc si c’est vrai c’est extrêmement grave ».

– OUILLADE.EU : Quelles conséquences visibles selon vous dans l’immédiat dans les suites de cette « affaire » ?

– MARIE-THERESE SANCHEZ-SCHMID : « Ce qui me choque et m’attriste à la fois, c’est que cela tombe dans la plus mauvaise période dans le fonctionnement de l’Union européenne. Alors que nous traversons une crise économique et monétaire sans précédent, alors que certains peuples et leurs dirigeants commencent à douter de l’Europe, une telle « affaire » qui éclate c’est un désastre pour nous, parlementaires européens, mais également pour toutes celles et tous ceux qui ont l’Europe « à cœur » et « au cœur » qui se battent, qui se mobilisent quotidiennement pour expliquer que l’Europe est là pour les protéger, pour les aider. Et il nous tombe une histoire comme celle-ci ! C’est désespérant ».

– OUILLADE.EU : Que pensez-vous des sévères propos du président du Parlement européen, l’Allemand Martin Schulz, contre les Américains de NSA  ?

– MARIE-THERESE SANCHEZ-SCHMID : « J’adhère bien sûr complètement aux propos de Martin Schulz – « Si ces allégations sont avérées, ce serait un problème extrêmement grave qui nuirait considérablement aux relations entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique » – il a totalement raison ».

– OUILLADE.EU : Y’a t’il quelque chose qui vous surprend dans cette « affaire » d’espionnage ?

– MARIE-THERESE SANCHEZ-SCHMID : « Oui. Je suis très étonnée d’apprendre cela, car je ne comprends pas très bien les enjeux, concernant l’espionnage du Parlement européen… D’apprendre que les Américains espionnent le Conseil de l’Europe, dont les « frontières » vont largement au-delà de l’Union européenne, on peut à la rigueur ne pas être « surpris », mais le Parlement européen ? Apparemment, les Américains sont des fanas d’espionnage… Mais là, j’avoue, je ne comprends pas très bien… Nous n’avons rien à cacher… Leur démarche d’espionnage visait-elle à faire capoter nos négociations commerciales ? Car dans ce domaine chacun sait qu’il est préférable que celles-ci restent confidentielles tant que les accords ne sont pas signés… Je ne comprends toujours pas. Les Américains n’ont rien à craindre de nous, nous sommes plutôt proches d’eux, nos décisions et notre vision intervenant à propos de la sécurité de nos territoires (terrorisme et de l’immigration) sont partagées… Je reste très étonnée… Si le procédé est avéré, cela est très choquant, préoccupant et scandaleux ».