L’équipe de Perpignan Ensemble (Rassemblement Bleu Marine), conduite par Me Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O, labourait ce samedi matin le centre-ville de Perpignan, en campagne pour les prochaines élections municipales, qui auront lieu les 23 et 30 mars 2013.

De l’avis de Clotilde Font-Gavalda, colistière de Louis Aliot, « les commerçants nous ont réservé un accueil très favorable, particulièrement chaleureux, on sent qu’il est en train de ce passer quelque chose d’important et de motivant en faveur de l’équipe de Louis Aliot. Les gens en ont ras-le-bol d’être pressés comme des citrons, d’être des vaches à lait un point s’est tout ! Ils veulent le changement, c’est certain (…) ».

L’équipe s’est ensuite retrouvée pour une pause-dégustation de jambon, rue des Augustins, chez Don Jambon Bellota« La vague Bleu Marine est en train de déferler sur Perpignan ! ».

Me Louis Aliot a profité de cette présence sur le terrain et d’une entrevue avec quelques uns des représentants des médias locaux pour leur remettre la photocopie d’un courrier qu’il vient d’adresser personnellement au maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP), concernant un rapport sur l’insécurité publique à Perpignan.

Renseignements pris auprès de la municipalité, le rédacteur que Me Aliot cite dans son courrier se serait effectivement vu confier la rédaction d’un rapport rémunéré, mais sur les « incivilités » (et non sur l’insécurité)… Qu’est devenu ce rapport ?

courrier Maire rapport Insécurité

 

 

Perpignan, le 24 octobre 2013

 

 

Louis ALIOT

04 bd Wilson

66000 PERPIGNAN

 

à

 

Jean-Marc PUJOL

Maire de Perpignan

Place de la Loge

66000 PERPIGNAN

 

 

Monsieur Le Maire,

 

Comme vous le savez la ville de Perpignan connait de plus en plus de faits d’insécurité et d’incivilité qui minent la tranquillité publique et inquiètent beaucoup nos concitoyens.

 

J’ai lu attentivement vos réponses dans un récent entretien publié par un site internet local et je connais votre argumentaire sur cette question ayant pu participer à vos réunions spécifiquement consacrées à la sécurité.

 

Afin d’appréhender au mieux ce phénomène dans sa globalité, il est de notoriété publique que vous avez commandé un rapport sur l’insécurité à Perpignan, mission que vous avez confié à un personnage pour le moins obscur, qui anime d’ailleurs un blog politique assez confidentiel mais engagé, alternant la brosse à reluire pour vos amis et la mise en cause permanente pour vos concurrents.

 

En effet, sur les deniers publics et sur un sujet aussi délicat, le choix du spécialiste relevait d’une décision importante.

 

En conséquence, je m’interroge aujourd’hui sur les capacités de ce personnage à rédiger un tel rapport et sur ses compétences à appréhender ce type de sujet. Est-il un criminologue reconnu ? Est-il un spécialiste même local de la question ? Rien de tout cela !

 

Ce monsieur Fabrice THOMAS, puisqu’il se prénomme ainsi, est un journaliste de profession, passé par de nombreux organes de presse, tantôt à gauche, tantôt à droite, et récemment condamné pour diffamation publique.

 

Je vous demande donc monsieur le Maire, en tant que contribuable et citoyen de la ville de Perpignan, de bien vouloir me communiquer le rapport en question ainsi que le montant des honoraires perçus par cet orfèvre de l’étude criminologique.

 

Sur un sujet aussi important, la mairie se doit de jouer une totale transparence.

 

Dans l’attente, je vous prie de croire Monsieur le Maire, à mes respectueuses salutations.

 

Louis Aliot