L’économie, la création, la fabrication de futur leader de notre économie locale : tel est le crédo du président de l’Université Perpignan Via Domitia (l’UPVD), Fabrice LORENTE, qui se veut lui aussi agir en manager (à la différence près que les entreprises privés ne bénéficient pas de dotations et que leurs dirigeants doivent gagner leu  chiffre d’affaires).

 

Pour cela la Fondation de l’UPVD et l’incubateur ont notamment été créés à grand renfort de publicité, plus de forme que de fonds et de tête d’affiche… FONDEVILLE pour le fameuse Fondation, COLDWAY pour l’incubateur en tant que modèle à suivre.

 

Pas de chance ou pas d’expertise ?…  Les deux entreprises ont déposé le bilan à quelques jours d’intervalle l’une de l’autre. Rageant, mais surtout inquiétant pour l’avenir du site et des investissements publics mobilisés.
Sans oublier : une situation ô combien regrettable pour les employés, les fournisseurs, les clients, notre écosystème, etc.

 

« L’UPVD aurait-elle mis la charrue avant les bœufs, aurait-elle eu les yeux plus gros que le ventre ?… » ; les décideurs et décisionnaires ancrés dans l’économie locale & régionale s’interrogent… et interpellent.

 

A suivre.