Quand Paris flambe… C’était hier soir, lors des manifesttions des Gilets jaunes dans les quartiers chics de la capitale…

 

De retour de Buenos Aires, où il a participé au sommet du G 20 dans la capitale argentine, le président de la République Française Emmanuel MACRON a convoqué pour aujourd’hui et demain les députés de son mouvement « En Marche! ».

Au menu : la situation provoquée par le très populaire mouvement social des Gilets jaunes. Une situation qui désormais échappe totalement au Gouvernement et qui, samedi après samedi, depuis maintenant trois semaines, provoque des scènes de guérillas urbaines un peu partout en France.

Questions que l’opinion publique se pose, à propos des casseurs qui ont infiltré les Gilets jaunes : pourquoi arrête-t-on si peu de casseurs ? 300 manifestants-casseurs à Bruxelles (Belgique), une trentaine d’interpellations ; 8 000 manifestants-casseurs recensés dans Paris, 412 interpellations seulement (dont 378 personnes placées encore en garde à vue ce dimanche 2 décembre à 19h)… Pourquoi ces manifestants-casseurs une fois interpellés et présentés à la Justice bénéficient-ils de condamnations ridicules, pour la plupart des peines de prison avec sursis ou de simples rappels à la loi ?…