Deux, peut-être même trois (car un autre pourrait faire faux bond), candidats aux élections sénatoriales du dimanche 24 septembre 2017 sont toujours sans suppléant(e)s… Pourtant ils ont été très officiellement investis par leurs formations politiques.

Il semblerait qu’il soit de plus en plus difficile de trouver des « politiques » acceptant de faire de la figuration, de jouer les seconds rôles… ou les seconds couteaux ?