Ouverture dominicale des commerces : réaction de Rémi LACAPERE, Conseiller départemental PCF délégué au Commerce et à l’Artisanat.

- « Les mobilisations dans toute la France et à Perpignan des salariés de la grande distribution contre l’ouverture des commerces le dimanche sont, avec l’échec de cette ouverture en centre-ville de Perpignan, une illustration des premiers dégâts de la loi Macron-Valls.

Cette logique conduit à dégrader encore les conditions de vie des salariés, à fragiliser les familles qui passent de moins en moins de temps ensemble.

Sur le plan économique, c’est une supercherie : l’ouverture des commerces le dimanche se fera au bénéfice des grands groupes qui peuvent imposer par la force leurs choix aux salariés et au détriment des petits commerçants qui eux n’auront pas, in fine, la capacité d’ouvrir tous les jours de la semaine. En somme, dans le même esprit que la loi « travail », c’est encore favoriser la concurrence des gros contre les petits.

Seule l’augmentation des salaires et des pensions qui redonnera du pouvoir d’achat permettra à la consommation d’être au rendez-vous.

Pour le reste, laissons le dimanche au repos ! ».

Rémi LACAPERE

Page facebook > Lacapere Rémi, Conseiller départemental