Communiqué du NPA’66
>
« Qui sème la misère récolte la colère !
>
Le samedi 1er décembre a vu à nouveau dans notre département comme dans le reste du pays la population tenir des blocages et manifester massivement, avec les gilets jaunes et aussi avec les syndicats, contre la vie chère et contre le gouvernement.
>
Une détermination qui exprime un ras le bol face à l’augmentation des taxes, de la CSG, alors que l’ISF (impôt sur la fortune) a été supprimé et que les possédants redoublent de privilèges et d’arrogance. La politique menée par Macron et ses prédécesseurs, de droite et du PS, est aujourd’hui massivement rejetée pour ce qu’elle est : une politique de classe au profit des plus riches, des Carlos Ghosn et autres « premiers de cordée », au détriment des conditions d’existence, de vie et de travail des classes populaires.
>
Le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) est solidaire de cette mobilisation et souhaite qu’elle continue en se donnant ses propres cadres d’organisation démocratique, contre tous les impôts indirects, pour le retour de l’ISF, une augmentation des salaires et des pensions, la défense des services publics. Pour un autre partage des richesses. Contre les ravages du capitalisme.
>
Les organisations syndicales, politiques et associatives doivent prendre leurs responsabilités en rejetant toute division, comme cela se fait déjà dans de nombreuses villes autour d’initiatives unitaires et convergentes, pour une mobilisation de masse – toutes et tous ensemble – qui isole aussi l’extrême droite (qui tente de récupérer et détourner le mécontentement), et pour des grèves qui bloquent l’économie.
>
> Qui sème la misère récolte la colère ! ».
>