L’inactivité de Jean-François BARNABA, « gilet jaune » pourfendeur des taxes, est financée par l’argent public à hauteur de 2 600 euros net par mois. Et ce, depuis dix ans, ont révélé L’Obs et « Quotidien » mercredi 5 décembre. L’hebdomadaire et l’émission de TMC se sont penchés sur le parcours de ce « gilet jaune » de l’Indre propulsé au rang de star médiatique après une cinquantaine d’interventions en direct depuis une semaine.

Jean-François BARNABA a un statut de « fonctionnaire momentanément privé d’emploi ». Il a été nommé en 2001 directeur de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme de l’Indre, un poste à responsabilité, mais aurait été remercié en raison d’un conflit avec sa hiérarchie. « Depuis le 31 décembre 2008, il n’a réalisé aucune mission pour nous », a confirmé à L’Obs Serge Descout, le président LR du département. Une situation que Jean-François BARNABA déplore : « J’ai contacté de très nombreuses collectivités territoriales, un peu partout en France, mais aucune ne m’a confié de poste réel. J’ai bien rendu quelques services, mais toujours officieusement », affirme-t-il.