Comme nous l’annonce l’association « Estagel 21 » par l’intermédiaire des réseaux sociaux, le parc éolien, qui n’est pas encore naît, commence déjà par trébucher.

Si l’on en croit les écrits de l’association, le dernier Conseil municipal à été annulé par Monsieur le Préfet. Le quorum n’était pas atteint. Cette réunion avait pour but de permettre à la Communauté urbaine dont c’est la compétence aujourd’hui, d’avancer dans la poursuite de la réalisation du projet éolien. Le plan local d’urbanisme devait être modifié.

Le comptage des élus mal pris en compte

Mais ceux qui ont en charge le comptage des élus participants aux réunions, ceux qui politiquement sont responsables de la bonne tenue des débats et leurs certifications, n’avait pas programmé que trois de ces derniers ne pourraient pas participer au vote de la délibération parce que directement concernés par l’emplacement des éoliennes.
Seuls neuf élus ont pu le faire physiquement. Donc, retour à l’envoyeur. C’est la loi. Ceux qui ont la riche prétention de mettre en application d’une façon vertueuse les édits de la République, ne pourront pas se plaindre de cette décision préfectorale. Leurs propos ne pourraient être que malvenus.
À notre connaissance, si trois élus sont concernés par cette manne portée grâce à la tramontane, ils ne sont pas les seuls à mettre leurs espoirs financiers dans cette opération. Cela est bien légitime d’ailleurs. Encore faut-il que tout soit orchestré dans la plus grande clarté, dans la plus grande probité.
D’autres, dont les noms sont apparus dans le comité de soutien à la liste du maire actuel de notre village, attendent aussi.

Un besoin de clarté en toute chose

En ces périodes troublées où « les affaires » empoisonnent l’air ambiant, rien ne peut empêcher les citoyens que nous sommes, de penser, peut-être à tort, que ces éoliennes ont été l’objet « de ventes aux enchères » avant municipales.
La forte tramontane annoncée pour les prochains jours, viendra-t-elle balayer les sarcasmes qui ne manquent pas de se répandre ?
Nous l’espérons vivement.
Pour le moment, nous ne pouvons que nous féliciter de la mise en place future du parc éolien qui va, même si les controverses sont nombreuses, dans le sens du progrès énergétique propre.
Nous espérons également, que des opposants à ces techniques nouvelles, ne viendront pas ralentir la réalisation du parc éolien. S’il devait en être ainsi, nos barbes pourraient encore blanchir et si elles n’étaient pas coupées, nous faire vaciller.
Il va s’en dire, que nous continuerons de suivre avec la plus grande attention la poursuite de l’avancement de ce dossier si particulier à tout points de vue.

Joseph JOURDA.