« Les conditions de travail déplorables du personnel de santé du centre de rééducation de Collioure doivent nous faire ouvrir les yeux sur la situation des établissement de santé en France ! Les hôpitaux public sont dirigés comme des entreprises à but lucratif, et les établissements privés, comme celui de Collioure, soumis de plus en plus à une rigueur folle, voulue par les actionnaires, et destinés à réaliser encore plus de profit ! Sur le dos du personnel soignant et technique et des patients, grands perdants de ces situations de sous effectif.
C’est en tant que fils d’une aide soignante de l’établissement et secrétaire de section du Parti Socialiste de la Côte Vermeille que je me suis rendu, dès 6h ce jeudi matin, avec ces hommes et ces femmes en souffrance pour les soutenir dans leur action, dont on souligne largement la légitimité. Cette action, que je soutiens, doit interpeller la direction de la société ORPEA, gestionnaire du site, ainsi que Monsieur le préfet, qui doit agir auprès de la direction nationale, à travers la ministre de la santé.

Les revendications je le répète sont légitimes ! Les salariés demandent simplement de pouvoir exercer leur métier, sans pressions, dans des conditions dignes, et en ayant un nombre de patient normal, ce qui mettrait fin également à la souffrance des patients, négligés, faute de temps.

Je serai toujours présent pour défendre les travailleurs qui souffrent ou qui vivent des injustices au quotidien, tout comme les employés du service public, qui se battent aujourd’hui face à une libéralisation de l’état et a une vague de non remplacement, voulu par Emmanuel MACRON ».

Esaie DAHMANE-ALOUJES,
Secrétaire de section du Parti Socialiste de la côte vermeille
Membre des instances nationales du PS,
Secrétaire départemental des jeunes socialistes.