Voici comment le maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine PARRA, réorganise les délégations des élus :

« Ce jeudi 13 septembre dans l’après midi, se tenait à Céret, au siège de l’« Office’66 », une réunion pour l’attribution des logements sociaux.
La commune d’Argelès-sur-Mer y était conviée, ainsi que d’autres collectivités, villes et villages du secteur.
Avant la « réorganisation » chère à Antoine PARRA, Sylviane FAVIER-AMBROSINI ou, Agnès ROQUE, élues chargées de l’Action Sociale, y siégeaient au nom de la commune, et défendaient les dossiers des Argelèsiens.
Après la « réorganisation » donc, seule une fonctionnaire territoriale représente la Ville d’Argelès-sur-Mer. Sa présence et son travail ne sont en rien remis en cause.
Mais, certainement que, depuis la « réorganisation », les élues en charge de l‘Action Sociale d’Argelès-sur-Mer, Marguerite PUJADAS-ROCA, Muriel SAIGNOL, Andréa DIAZ-GONZALEZ, ont trop à faire ailleurs, pour passer leur temps à défendre les dossiers sociaux des Argelésiens ».

 

Le groupe des 9 élus indignés.