Kévin Benamirouche, à la tête des fourneaux du restaurant L’InfiniE.

Ce pourrait être le prochain établissement hôtelier 4 étoiles sous le soleil du Roussillon… Le Grand Hôtel du Golfe de Marie Jaume et Jean-Michel Danoy en a en tout cas tous les atouts.

Haut-perché sur la splendide corniche aux airs azuréens qui relie Argelès-sur-Mer à Collioure, la perle de la Côte Vermeille, le Grand Hôtel du Golfe classé actuellement en trois étoiles vient de se doter d’atouts supplémentaires pour conquérir une nouvelle clientèle : salle de séminaire techno-nature, ascenseur, escalier monumental à l’ébénisterie contemporaine remarquable, extension des aires de stationnement, pelouses manucurées jusque sur les berges de la piscine chauffée en permanence à 28° et face au spa, etc.-etc., l’endroit affiche désormais des valeurs hôtelières sûres, haut de gamme avec, en plus, face à la Méditerranée, le parfum des collines qui servent de courte-échelle aux massifs pyrénéens. Magnifique !

En une poignée d’années à peine, Marie Jaume et Jean-Michel Danoy, devenus propriétaires de l’endroit, ont réveillé le site en révélant l’architecture des lieux sous d’autres aspects que celui d’un immeuble quelconque rappelant les années austères d’un Soviet suprême abritant une ambiance stoïcienne.

Elle est artiste-peintre, lui a longtemps été sur les routes de par sa profession de chef d’entreprise dans le BTP. Elle cultive aussi ses vignes du côté de Baixas, pendant que lui s’adonne à l’une de ses passions, les sports mécaniques. Tous les deux ont en commun le sens du partage, la rencontre avec les autres : une architecture au final remarquable, une situation idéale et une décoration soignée très originales feront aussi pencher la balance.

Désormais, le Grand Hôtel du Golfe affiche dès le hall de réception tout le confort contemporain, grâce à un savant dosage de design et de luxe, sorte de vie de château à l’intérieur d’un bâtiment qui pourtant ne paye pas de mine.

C’est là, incontestablement, de la belle ouvrage. Marie Jaume a réussi son pari, même si elle court toujours, encore et encore, après un autre détail, car elle est une éternelle insatisfaite, il y a toujours dans son regard, à l’entendre, quelque chose qui cloche. Eh bien non !, celle fois-ci son projet est réellement et superbement abouti, développant entre mer et montagne une sorte d’immersion insolite, avec un esprit environnemental et balnéaire au décor épuré et aux accents intimistes.

Ce n’est pas encore un voyage de la terre à la lune que nous proposent ici Marie Jaume et Jean-Michel Danoy, mais leur appel aux songes d’une nuit d’été exprime toute la chaleur d’un séjour « zéro défaut » !

La table du Grand Hôtel du Golfe, au travers de son restaurant « L’Infinie » et de son nouveau chef de cuisine, Kévin Benamirouche – 30 ans bientôt et déjà un long parcours culinaire exemplaire : Le Grand Véfour de Guy Martin, Gérard Besson à Paris, La Réserve de Beaulieu avec Christophe Cussac… La Balette à Collioure avec José Vinal, Le Chapon Fin à Perpignan… – est désormais le prolongement naturel de Marie Jaume et Jean-Michel Danoy pour faire des lieux une étape incontournable en Pays catalan.

Le jeune Kévin Benamirouche – natif du 9-1 (département de l’Essonne) bien qu’ayant de solides origines ancrées du côté de Baixas par sa branche familiale maternelle -, ne manque ni d’à-propos ni de talent pour y arriver : « J’ai ici tous les outils et les terroirs en mains pour réaliser ma cuisine, la cuisine que j’aime, celle que les gens me connaissent. C’est une cuisine sans prétention mais sincère que je pratique en toute simplicité, à la cuisson juste et dans le respect des produits (…) ».

Son expression culinaire, il la déniche « dans la mer, les arbres, la montagne, le lieu où je suis, où je vis, en appliquant les leçons apprises auprès de mes anciens chefs (…) », partout où l’expérience qui doit accompagner ses gestes peut être utilisable et malléable à souhaits. Il a retenu l’éducation du goût, les bienfaits des bons petits plats authentiques qui dégagent les sinus, nacrent les yeux et enjolivent les sourires… Une expérience qu’il va parfois chercher loin, très très loin, comme quand à l’âge de 11 ans à peine il bavait devant sa grand’mère fabricant des confitures dans le cellier, ou lorsqu’il accompagnait son grand père à la chasse, à la pêche, et que ce dernier lui racontait des histoires à base de recettes gourmandes.

Lorsqu’on lui demande ce qu’est pour lui un compliment lorsque un client quitte « L’Infinie » : « Qu’il ait passé un bon moment, tout simplement ».

« L’Infinie », le restaurant du Grand Hôtel du Golfe : menus à 18€ ou 24€ le midi (qui évoluent toutes les semaines) ; menu Découverte à 35€ ; menu Dégustation à 56€. Ouvert tous les jours (sauf le mardi jusqu’au 30 juin). Tél. 04 68 81 14 73.