(Brice SANNAC et Christopher ROUSSAT).

 

Christopher ROUSSAT, 34 ans, succède à Gérald DESMULLIER (1) devant les fourneaux des cuisines du restaurant La Littorine, situé à l’entrée de Banyuls-sur-Mer (en arrivant de Port-Vendres), face à la mythique plage des Elmes. Originaire de Champagne, avec son épouse Julie ils ont tenu pendant une poignée d’années L’Odalisque, à Limoux, dans le département voisin de l’Aude, avant de mettre, entre autre, le cap en Corse, en plein cœur de la sublime baie de Santa Giulia, près de Porto-Vecchio, dans les cuisines du superbe hôtel Moby Dick. C’est donc à lui, à ce trentenaire aux envieuses références culinaires, que la famille SANNAC, aux commandes de l’hôtel Les Elmes et son restaurant La Littorine depuis plusieurs générations, a décidé de confier les fourneaux de son patrimoine gourmand.

D’entrée, Christophe ROUSSAT, bien décidé à célébrer notre fabuleux terroir sous le soleil du Roussillon, annonce la couleur : « Le Roussillon est riche de petits producteurs. Ces produits du terroir déclinent une palette gustative riche et variée qui me permettent d’imaginer et de créer des recettes originales ».

Et côté créativité, inventivité, Christopher ROUSSAT n’est pas en manque ! Loin s’en faut. Il suffit de parcourir sa carte, de choisir de faire escale dans sa ballade catalane, par exemple, ou de plonger en toute confiance ans son menu pour en revenir convaincu. Absolument.

Les idées fusent, les mariages entre goûts s’enchaînent, les saveurs les plus osées sont littéralement explosives en bouche : les SANNAC ont assurément trouvé là, en la personne de Christopher ROUSSAT, la perle rare. Preuve à l’appui : le Pigeonneau en deux cuissons, le coffre rôti, la cuisse braisée, oignon rouge farci comme un salmis, artichaut barigoule et son jus vanille. Tout simplement Divin. Jusqu’au final, en douceur(s), avec ce Biscuit carotte, ananas confit au safran des Aspres et sa crème glacée au poivre de Séchouan.

(Le fameux pigeon en deux cuissons… et son jus à la vanille !)

 

Bref, tout pour redevenir Rabelaisien simplement en passant à table, les pieds (presque) dans l’eau, face aux Elmes. Une cuisine finement réalisée, aboutie, des vins délicieux (et une carte abordable), dans un décor épuré (un privilège et le « must » à une époque où l’uniformisation l’emporte tristement dans les salles de restaurant et leurs terrasses) : tout pour passer un bon moment, de belles heures… C’est l’enchantement total. Et peu importe si, à la lecture de ces lignes, vous pensez chère lectrice et cher lecteur que la rédaction de Ouillade.eu en fait (un peu) trop : la vérité est pourtant là, solidement ancrée dans cette Littorine qui, plus que jamais, parce que aussi de très grands chefs s’y sont succédé – souvenez-vous des PATROUIX and C° – mérite son rang d’établissement gastronomique unique sur la Côte Catalane. L’avez-vous remarqué, à cause de la téléréalité : les chanteurs ne chantent plus, les danseurs ne dansent plus, les cuistots ne cuisinent plus (…), tous ne font que papoter : mais ici, à La Littorine, nous avons un Chef, peut-être même un magicien, qui s’exprime talentueusement dans ses marmites, avec de multiples acrobaties culinaires qui réveillent nos papilles. Formidable ! On en redemande.

La R.

 

//////////     //////////     //////////     //////////

 

IL EST à NOTER QUE CE VENDREDI 6 MAI 2016, à partir de 19h 30, dans les chais du célèbre Mas Cristine, entre Argelès-sur-Mer et Collioure (par l’éperon d’Argent), quatre vignerons – Domaine Deprade Jorda, Domaine de la Meunerie, Mas Lou et Mas Cristine – « rencontreront » quatre chefs des restaurants : La Littorine (Christopher ROUSSAT), Le Cayrou, La Gamate et Les Enfants terribles… Huit vins et huit plats pour une soirée de dégustation d’exception (35€ tout compris, verre offert…). Sur réservation seulement : 04 68 54 27 60.

 

//////////     //////////     //////////     //////////

–  Le vin servi lors de notre passage à La Littorine : Domaine Saint-Sébastien à Banyuls-sur-Mer, rouge, « Inspiration marine » (2013)

– (1) Gérald Desmullier a rejoint « Le bistrot à la mer » (le restaurant de l’hôtel du Golfe – situé sur la Corniche qui va d’Argelès-sur-Mer à Collioure.