Le beach club – restaurant Nouvelle Vague vient de rouvrir ses parasols et ses transats pour la saison estivale…

Aux commandes, Julien Gallos (Juju pour les intimes), en cuisine, Maxime Sarda (Maxou pour les habitués)… et, en salle, en terrasse et au comptoir, toujours les plus bogosses et des supernanas pour nous en mettre plein la vue (et les assiettes), même si, côté vision, le cadre naturel environnemental nous offre déjà un point de vue exceptionnel, grâce à une ouverture panoramique sur la chaîne pyrénéenne qui, quittant le somptueux massif des Albères, vient plonger dans la Méditerranée à hauteur de Collioure.

Plage-nord, sur le territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer, où se pose chaque été la Nouvelle Vague, à une vingtaine de minutes en voiture au sud-est de Perpignan, sur une plage qui pourrait être un morceau de sable échappé de Zanzibar, Juju et sa tribu ont (presque) reconstitué une sorte d’atoll, déconnecté de tout, dans un esprit libre et revendiqué comme tel : depuis la carte du chef Maxou (magnifiquement élevé à la sauce de Nicolas Lequartier, qui excelle désormais en Provence) qui nous déverse un florilège de gourmandises, jusqu’au mobilier épuré dans un style hédoniste savamment épinglé pour offrir un climat « écolo-chic »… bref, ici, simplement en picorant dans la ronde des salades (de 14 à 16€), ou en craquant pour le Pavé de thon juste saisis et sa sauce vierge exotique (côté Mer), ou les Côtes d’agneau de lait panées au beurre de pistache et son jus corsé romarin (côté Terre) ; c’est le bonheur sur le sable assuré ! Ou, en soirée, dans la très originale salle de restaurant en cube de verre pour se protéger de la tramontane (toujours à portée de main) en Pays catalan, mais pas des regards.

Courez-y !, avant que le tsunami de l’été nous l’emporte…

Sur la carte…

De tout ! Depuis « pour l’apéro sur le pouce » (assiette de charcuteries et son inséparable pan tomate – 14,50€)… jusqu’à la « parillade de la mer » (gambas, encornets, thon, filet de daurade), en passant bien sûr par la ronde des 6 saladiers, le « magret de canard à la sauce miel-soja », le plat du jour sur ardoise (uniquement le midi)… et en concluant (si vous êtes open) sur LA tarte Tatin aux pommes chéries délicieusement revisitée par le décidément intarissable et sémillant Maxou, ou, si vous préférez « le dessert qui tue » de cet été 2015 : le Tiramisu spéculos & son caramel beurre salé. Il y a aussi un menu enfant (9,90€).

En cave…

Rosé : Domaine Solpayre (Côtes du Roussillon 2013), 16€ (75cl) ; Rosé des Cimes (25€ les 75cl)… et le jéroboam Puech Haut (145€).

Rouge : Cuvée des peintres (Collioure), 24€ la bouteille de 75cl ; Château Saint-Roch/ Chimères, 28€…

Blanc : Domaine Lafage/ Cadireta : 24€, 75cl…

Champagnes : Mangin (85€), Veuve Clicquot (90€), Ruinart Blanc de Blanc (120€), Canard Duchêne Smooth Rosé (128€).

Contacts : directement sur le smartphone de Juju : 06 20 57 27 64.