(De gauche à droite : Frédéric PLANTIER, Sylvie CAUDRELIER et Jérôme GARCIA).

« La Canne à Sucre », c’est l’une des enseignes mythiques plantée sur le front-de-mer de la station balnéaire d’Argelès-sur-Mer, Argelès-plage : une histoire, un accueil chaleureux, une cuisine qui tient la route – efficace, rapide… bonne ! – même dans le jus de la haute saison estivale, une équipe professionnelle, sous la houlette d’un patron jeune, bogosse, sympathique à souhaits et très attentionné (Jérôme GARCIA) que vous déboursiez 15€, 20€ ou 30€ pour passer à table, un cadre agréable, une ambiance « est-ce que tu viens pour les vacances ? » des plus séduisantes face à la Grande Bleue, etc.-etc. L’endroit, le lieu, les gens, l’architecture de l’établissement traversé de lumières, d’anecdotes et de convivialité, font de cette adresse l’un des points de rencontre gourmands qui ont contribué à la légende de la station.

Bien que cela ne soit pas dans les habitudes de la rédaction de Ouillade.eu, mais ici le détour s’impose : sur le site TripAdvisor, sur 231 avis 94 classent La Canne à Sucre comme « excellent » à tous les niveaux, 75 signent un commentaire « très bien »… Chapeau bas !

Les + du restaurant : une cuisine traditionnelle sans chichis (rien à voir avec le voisin – Chichi de l’Exotik Café !), un climat « trattoria di Bellagio like in Italia », couleurs vives et chaleureuses, ouvert tous les jours de juin à septembre en « non-stop » de 10h à 2h du matin, un comptoir qui vous propose une « Route du Rhum » d’exception avec pas moins de 51 propositions (et ce n’est pas du pastis, c’est vraiment du rhum… amateurs du genre à vos papilles !).

Frédéric PLANTIER, le chef-de-cuisine (30 années d’expériences culinaires affichées au compteur malgré ses 45 ans – sur la carte d’identité) réalise des prouesses estivales – viandes ou poissons, lasagnes ou pizzas, risotto ou piccata… – selon vos envies, selon ses sautes d’humeur aussi, secondé par Jennifer ALMENTEROS (ex-chef de partie à La Villa Duflot de Perpignan). Au sein de l’équipe aux fourneaux, ils forment un duo d’une grande gaieté, passionné par son travail, capable de passer d’un plat « de terroir de aqui » à une table moderne avec une étonnante et formidable aisance.

Signalons – et ce n’est pas un détail, loin s’en faut ! – que Sylvie CAUDRELIER les a rejoints, pour le meilleur : elle a remporté le « Master Pizza France » (Championnat de France de pizza), se hissant sur la plus haute marche du podium, Porte de Versailles à Paris où se déroulait le fameux et très couru concours. Exécutée en moins de 15 minutes, selon nos confrères du journal La Voix du Nord, « sa « vangole » aux coques, moules farcies, langoustines et crème de champagne a séduit l’œil et les papilles du jury (…). Son coup de maître est remarquable ! ». Selon son entourage, dont son cousin Ciro PANELLA expert en saveurs, Sylvie CAUDRELIER jongle comme personne avec ses margaritas et napolitaines.

En recrutant cette Lestrémoise (Sylvie CAUDRELIER est originaire de la commune de Lestrem située dans le département du Pas-de-Calais), Jérôme GARCIA a fait le bon choix… et un pari ! Celui de continuer la légende argelésienne pour être « la plus originales dans tous les créneaux » des villes du littoral roussillonnais.

Bon appétit !