L’équipe du restaurant « Thaï Siam » très branché Agenda 21 pour ses déplacements comme devant les fourneaux, privilégiant uniquement les circuits courts.

 

Rien qu’à la Plage, pas moins de dix enseignes revendiquent des accents de cuisine asiatique Viêt-Nam, Chine ou Thaïlande, notamment) ; certains l’assumant totalement depuis les fourneaux jusqu’à la salle ou en terrasse avec des menus et une carte totalement « made in Asia », d’autres jouant la prudence en Pays catalan avec juste quelques plats proposant des clins d’œil avec des recettes à base de nems, par exemple, revisitées à partir de produits du terroir.

Si la « paella » sous toutes ses coutures reste – hélas – la référence culinaire argelésienne en cette saison estivale (mais souvenons-nous qu’il y a peu encore il était impossible d’échapper aux sempiternelles moules-frites avec sa dégoulinade de ketchup jusque dans les kébabs !), les formules asiatiques tendent à s’étendre dans la station, avec plus ou moins de bon goût.

Cependant, les tables thaïlandaises semblent tenir la corde, à l’image notamment du restaurant « Thaï Siam », ancré depuis plusieurs saisons sur le Marché de la Mer, situé sur le boulevard de la Mer…

Sur  « le petit marché », ainsi rebaptisé par les riverains, se trouvent une agence de La Poste (avec au guichet l’adorable Caroline), les primeurs des délicieux Serge et Valérie d’Estagel qui débarquent un jour sur deux avec leurs meilleures productions de l’Agly, entr’autres, « La paella de la Mer » de Ingrid (excellente! à tel point qu’il est recommandé de commander avant), un marchand de miel, le comptoir-terrasse « C ça k’sé bon » où l’on peut déguster (sur place ou à emporter) des panini, des sandwiches interminables (…), mais aussi et surtout le fameux poulet grillé à la portugaise, trempé (toute une nuit ou presque) dans une marinade il offre au final un goût à la fois parfumé, moelleux et croustillant… ainsi préparé ce « frango assado » est réellement unique dans la station. Un pur moment de délice ! N’oublions pas la pizzeria « Chez Henry », la plus ancienne sur la place (ce qui a évidemment une signification hautement qualitative et indétrônable sur le secteur), qui continue de ravir les amateurs du genre. Uniquement à emporter.

Revenons au « Thaï Siam » : brochettes de crevettes à la citronnelle, rouleaux thaï frits au poulet, curry de bœuf coco (citronnelle et cannelle), sauté de légumes sauce aux huîtres (inoubliable), calamars au basilique thaï (un must)… Certains soirs il est plus prudent de réserver. L’équipe en cuisine est inimitable. Rarement on aura vu un tandem s’exécuter avec autant de professionnalisme dans la joie et la bonne humeur. Toujours souriant, définitivement dans une ambiance « farniente » mais sous le règne du « client roi ». Nos deux comparses déploient un réel enthousiasme s’agissant d’être agréable tout au long du repas servi sur place.

Ne soyez surtout pas pressés en vous attablant au « Thaï Siam », mais votre patience sera grandement récompensée par un une cuisine authentique et une équipe joyeuse. Vous en reviendrez totalement conquis et ravi.